Magazine Santé

Une HORLOGE BIOLOGIQUE déréglée se transmet aussi avec l'hérédité – Scientific Reports

Publié le 04 avril 2017 par Santelog @santelog

Une HORLOGE BIOLOGIQUE déréglée se transmet aussi avec l'hérédité – Scientific ReportsLes dommages immunitaires et endocriniens causés par l'exposition nocturne à la lumière et le dérèglement de l'horloge biologique sont en quelque sorte héréditaires, explique cette étude de l'Ohio State University. Des travaux qui rappellent tous les effets néfastes de l'exposition nocturne à la lumière mais démontrent aussi chez l'animal, que ces effets sont légués avec l'hérédité, à la progéniture. A lire dans les excellents Scientific Reports.

C'est un rappel de la véritable " pollution lumineuse " , écrivent les chercheurs, qui évoquent les tablettes, téléphones et téléviseurs : " la pollution lumineuse est une pollution grave avec des conséquences néfastes pour la santé, dont l'augmentation des cancers, de la dépression, des maladies cardiovasculaires, du diabète et des troubles anxieux... " .

Ici, des bébés hamsters de parents exposés à la lumière la nuit, naissent avec un système immunitaire affaibli et une activité endocrine altérée. Les hamsters adultes mâles et femelles ont été exposés soit à un cycle comportant une nuit " éclairée " , soit une nuit sombre, soit une nuit faiblement éclairée durant 9 semaines. Puis ces parents hamsters ont été accouplés en quatre groupes (mères ou pères avec exposition nocturne à une faible lumière, 2 parents exposés à la lumière la nuit et 2 parents exposés à un cycle jour-nuit normal). Après l'accouplement, tous les hamsters ont vécu dans des conditions normales de lumière (cycle jour-nuit) et leur progéniture aussi.

- L'exposition à la lumière la nuit entraîne des répercussions sur la progéniture : les chercheurs montrent que le dérèglement du cycle circadien induit des instructions génétiques qui entravent la réponse immunitaire et réduisent l'activité endocrinienne. Ces instructions (épi)génétiques sont héréditaires, certaines n'étant retrouvées que chez les descendants femelles ou seulement chez les descendants mâles.

- L'exposition à la lumière la nuit entraine une diminution de leur réponse immunitaire , des changements dans l'activité génétique de la rate et des dommages au système endocrinien. Ces changements négatifs observés sont attribuables aux 2 parents, précisent les chercheurs.

Des changements qui précèdent le développement in utero : ces perturbations circadiennes se dessinent au stade du sperme et de l'œuf et cela suggère qu'elles peuvent avoir des effets à long terme chez les descendants. Ces effets ont d'ailleurs été documentés par de multiples études portant sur , et comprennent, entre autres pathologies, le cancer, le diabète et autres troubles métaboliques. Cette étude montre le caractère héréditaire de ces effets épigénétiques.

L'étude, qui vient ajouter à la preuve des effets nocifs de l'exposition de la lumière la nuit, devrait susciter plus de réflexion sur la façon de préserver l'obscurité de nos nuits.

31 March 2017 doi:10.1038/srep45497 Parental Exposure to Dim Light at Night Prior to Mating Alters Offspring Adaptive Immunity

Une HORLOGE BIOLOGIQUE déréglée se transmet aussi avec l'hérédité – Scientific Reports
Retrouvez les blogs thématiques de Santé log :
Sommeil blog

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Santelog 62405 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine