Magazine Société

Normandie: bientôt une première expérimentation de voiture électrique sans chauffeur

Publié le 04 avril 2017 par Podcastjournal @Podcast_Journal
Rédacteurs et stagiaires: cliquez sur cette barre pour vous connecter en back-office de la rédaction! Recherche par tags (mots-clés) Recherche d'évènements (agenda) Concrètement c'est dans le quartier de la Technopôle du Madrillet à Saint-Étienne du Rouvray que trois Renault Zoé seront mises à disposition de la population. Les clients pourront réserver les véhicules pour des trajets d'un ou deux kilomètres sur le réseau public. Pour des questions de sécurité, dans un premier temps, il y aura toujours quelqu'un dans les véhicules. À terme, les voitures seront complètement autonomes.

Accompagné de toutes les autorisations nécessaires pour cette expérimentation, le service à la demande viendra en complément des transports en commun. La Métropole précise que "l'expérimentation permettra de développer l'interopérabilité des systèmes entre les véhicules autonomes, l'infrastructure et le réseau de transport public, afin de construire une solution de mobilité intégrée".
L'objectif est de tester techniquement sur le réseau public les véhicules, mais il est aussi d'étudier le comportement de la population vis-à-vis de ce nouveau transport. Le projet pourrait être généralisé par la suite en 2019.

La ville dans le futur va devenir le lieu de grandes mutations dont celui de la mobilité. La voiture y prendra une nouvelle place. Elle devrait tout d'abord être moins émettrice de gaz à effet de serre à travers le développement des moteurs et des équipements électriques. Les progrès technologiques et des réseaux interconnectés permettront aussi la révolution de la voiture autonome. Cette dernière verra l'avènement d'un nouveau service, celui du "robot taxi" qui modifiera probablement et profondément notre rapport à la mobilité. La population pourrait être amenée à réduire le nombre de véhicules individuels, voir à ne plus en avoir. Effectivement l'utilisation de ce nouveau service serait à terme moins cher et plus pratique. La voiture que nous aurons réservée nous récupérera où et à l'heure que nous souhaitons. Nous n'aurons plus besoin de chercher un garage, ni de nous occuper de l'entretien du véhicule. Et le temps passé dedans pourra être utilisé à de nouvelles activités: lire, travailler, communiquer ou même méditer.
Bien sûr, cette future révolution est déjà accompagnée des questionnements et inquiétudes inhérentes à de si grands changements. Il appartiendra à notre société de tenter de trouver les réponses adaptées.

Alors, demain peut-être, les grandes avancées du numérique et de la robotique, promises, amèneront à transformer une société de la voiture individuelle à une société de la voiture autonome partagée.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Podcastjournal 101429 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine