Magazine Beaux Arts

On The Damp Road : A Walk with Sadegh Hedayat de Soheyl Dahi

Par Ishtar @nadjaproduction
Soheyl Dahi est un écrivain et artiste américain d'origine iranienne. Il vit depuis la fin des années soixante-dix à San Francisco, en Californie où il peint et a fondé une maison d'édition, Sore Dove Press. Dans son dernier livre On The Damp Road : A Walk with Sadegh Hedayat,  il écrit une bio-autobiographie de Sadegh Hedayat, célèbre écrivain iranien,  qui s'est suicidé à Paris au début des  les années cinquante. Il met en scène l'histoire de Hedayat en parallèle de la sienne, celle des années soixante-dix en Iran. C'est un double retour au pays de son enfance. Un voyage littéraire et autobiographique. 

I get off at Père-Lachaise metro station. The clouds are clearing. One can see the rumor of a distant sun. On my left are the foreboding walls of Père-Lachaise: huge, macabre, as if protecting the privacy of its occupants inside. (Extrait du livre de Soheyl Dahi)On The Damp Road : A Walk with Sadegh Hedayat de Soheyl DahiLe thème de la mélancolie est fortement exploré chez Hedayat. Une écriture hantée par la mort, les fantômes de la femme aimée et le malaise de vivre. Son livre, La Chouette aveugle, autour duquel s'articule le récit est l'oeuvre emblématique de la littérature avant-gardiste iranienne des années trente. Influencé par les surréalistes, passionné par la ville de Paris où il finira ses jours, Hedayat a écrit un livre talisman qu'il était interdit de lire au risque de vous arriver malheur. L'énigme de l'écrivain se poursuivra au-delà de sa mort. Sa tombe au Père Lachaise a la forme d'une pyramide noire. Elle est le lieu de pélerinage pour des Iraniens en exil. 
On The Damp Road : A Walk with Sadegh Hedayat de Soheyl DahiOn écrit toujours à partir d'une blessure. C'est ce que dit la Chouette aveugle : "Une cicatrice dont on reste marquée à jamais". "Je n'ai qu'une crainte, mourir demain, avant de m'être connu moi-même" , écrit Hedayat. "Si, maintenant, je me suis décidé à écrire, c'est uniquement pour me faire connaître de mon ombre - mon ombre qui se penche sur le mur, et qui semble dévorer les lignes que je trace. " Il veut connaître son ombre et se faire connaître par elle. Une écriture envoûtante, poétique, qui n'est pas sans évoquer Edgard Allan Poe et les récits d'épouvante. L'ombre prendra l'aspect de la femme aimée, amour platonique que l'écrivain ne voulait absolument pas "souiller au contact des choses terrestres" et dont il veut taire le nom. 
Le livre est préfacé par le poète Jack Hirschman.


On The Damp Road : A Walk with Sadegh Hedayat 

Soheyl Dahi
Sore Dove Presse
San Francisco, 2016
https://www.facebook.com/Sore-Dove-Press-231757506868183/

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ishtar 512 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte