Magazine Culture

le déshumanisme

Publié le 12 avril 2017 par Le Journal De Personne

La légende des siècles laisserait entendre que les siècles ont une légende selon laquelle l'homme ne cesse de changer son rapport au monde. De changer son cadrage ou son image du monde.

L'image de leur rapport qui change. Leur imagination qui change de rapport.

Il n'y a pas d'histoire sans ce remue-ménage... entre l'homme et le monde.

Le 16ème siècle, ce fut l'humanisme de l'homme, encore l'homme, toujours l'homme... on a fini de commencer par y croire à cet animal qui se veut à part... dans les Essais de Montaigne.

Le 17ème siècle, ce fut le rationalisme, auguré ou inauguré par les méditations d'un Descartes qui rend à l'homme sa raison... toute sa raison mais rien que sa raison.

Le 18ème siècle ce fut le criticisme, magnifié par Kant qui dessine à l'homme son horizon indépassable et incrimine sa raison en désignant ses limites, toujours déjà transgressées.

Le 19ème siècle, ce fut le scientisme d'un Auguste Comte qui compta trois états pour nous dégager de l'obscurité et nous engager dans une voie tracée d'avance : celle de la science.

Le 20ème siècle, ce fut le nihilisme d'un je ne sais qui, qui pensa je ne sais quoi pour dire que l'homme est sans pourquoi et prédire son divorce avec le monde sous prétexte que rien, c'est quelque chose.

Et le 21ème siècle alors ?

Ce sera celui où l'on entendra rire celui qui nous a trompé !

Ni l'homme, ni le monde, mais leur rapport. Car il n'y a plus d'homme, ni de monde mais une connexion.

Une fonction qui transcende toutes les fonctions.

Un rythme et un algorithme avec des hommes qui cherchent à se connecter à des hommes qui cherchent à se déconnecter.... ce sont les mêmes mais aucun d'entre eux ne le sait...

En attendant ils pianotent sur leur clavier...


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Le Journal De Personne 72269 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte