Magazine Culture

Critiques Sériies : 24 : Legacy. Saison 1. Episode 11.

Publié le 12 avril 2017 par Delromainzika @cabreakingnews

24 : Legacy // Saison 1. Episode 11. 10:00pm-11:00pm.


Avant dernier épisode de la saison 1 de 24 : Legacy et avant dernière chance de nous donner envie d’en voir beaucoup plus. Le plus gros problème de 24 : Legacy, et je n’ai de cesse de le rappeler, c’est que les intrigues de la saison ne sont pas spécialement intéressantes ou en tout cas pas suffisamment passionnantes pour réellement nous impliquer dans le récit des personnages. Carter n’est pas aussi attachant que Bauer, ou en tout cas il n’a pas réussi à l’être et c’est bien l’un des problèmes. Quand le héros n’est pas attachant, le résultat est forcément décevant. A la fin de l’épisode précédent, 24 : Legacy tentait de gérer une partie des intrigues sans compter que la vie de Rebecca était en danger. Rebecca Ingram, la grande manipulatrice derrière cette opération au Yemen est en train de vivre un sale quart d’heure mais alors que Rebecca était un personnage intrigant au premier abord, elle est désormais en train de devenir ennuyeuse. Le jeu du chat et de la souris continue dans cet épisode, ce qui aurait dû être suffisant pour nous donner l’impression que tout cela fonctionnait mais il n’en est rien. La série reste bloquée, avec quelques scènes d’action pour rythmer un peu le tout. Si c’était suffisant, je pense que j’aurais passé un super moment devant cet épisode sauf que ce n’est pas vraiment le cas et c’est un vrai problème. L’ambition de 24 : Legacy n’est pas suffisamment forte pour nous donner envie d’aller plus loin.

Je ne sais même pas si j’ai envie de voir le dernier épisode de la saison, c’est dire. Surtout que 24 est une franchise que j’ai adoré durant ses 9 saisons (avec ses hauts et ses bas). Peut-être que 24 : Legacy a voulu trop rester en surface, ce qui ne permettait pas de réellement se sentir impliquer dans les récits de la série. Andy de son côté continue de faire ses petites histoires de son côté sauf que Andy n’est pas Chloé non plus. Si Andy est quelqu’un que j’apprécie en partie, il n’est pas suffisamment passionnant pour nous impliquer totalement. L’opération de la fin de l’épisode reste plutôt efficace en termes d’action. En effet, dans ce genre de moments 24 : Legacy parvient à rester intéressante car elle ne nous ennuie pas trop malgré le côté ultra cliché des personnages. Quand FOX a eu l’idée de faire un spin off de 24, je pensais que cela aurait été différent, mieux impliqué dans la société américaine actuelle alors qu’elle se contente de reprendre de vieux trucs qui aujourd’hui sont un peu usagés. 24 : Live Another Day, la saison bonus de 24 sortie il y a deux ans était efficace car elle avait su sortir du lot et nous raconter une histoire dans un autre lieu que ceux que l’on a déjà pu voir durant huit années. 24 : Legacy ne parvient pas à renouveler ces lieux qui ont pris un sacré coup de vieux. Dommage car j’aurais justement préféré que la série s’amuse et elle se prend la tête. Peut-être est-ce aussi le format (12 épisodes) qui ne convenait pas et n’a pas permis de s’attacher aux personnages… on ne saura jamais.

Note : 4.5/10. En bref, malgré une bonne dose d’action, 24 : Legacy m’a encore déçu…


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 15868 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte