Magazine France

Pourquoi je ne voterai pas Hamon

Publié le 15 avril 2017 par Gauchiste

Benoît Hamon fait partie des candidats que je suppose honnêtes. Je suppose qu'il pense ce qu'il dit. Notamment, je pense qu'il est vraiment de gauche, ce pourquoi il s'est fait lâcher par tout le PS. Une vraie gloire.

Mais je ne voterai pas pour lui au premier tour pour les raisons suivantes.

Son projet de Revenu Universel (RU) est tentant, mais il ne semble pas le proposer pour de vraies bonnes raisons. Je pense qu'il a mal débourré l'idée. Le simple fait qu'il se pointe aux primaires du PS sans avoir la moindre idée de la façon de le financer est trouble à mes yeux. Je regrette que Mélenchon ne soutienne pas cette idée, mais il s'en est expliqué, et s'il n'y est pas farouchement opposé, il est en revanche très cohérent sur son programme. Je pense donc que à force de réduire son projet de RU à un RSA pour les jeunes (donc conditionnel), Hamon risque de le détricoter encore un peu au fil du temps. Et Mélenchon propose déjà une rémunération pour les étudiants à partir de 16 ans.

Je me méfie des raisons qui poussent Hamon à se prétendre du PS, car au final, à part l'argent de la campagne, il se retrouvera à suivre un parti qui propose de mettre El Khomri, Valls et toute la brochette (pourquoi pas Macron) aux législatives, alors qu'ils sont à mes yeux des personnages dangereux.

Sa gestion de crise face à sa baisse dans les sondages, en demandant à tout le monde de le rejoindre au fond du trou pour le sauver alors qu'il aurait eu meilleur compte de tout lâcher pour rejoindre Mélenchon (qui n'est pas entaché par ses traîtres du PS) me fait craindre pour sa réaction en temps de crise.

Aussi, je n'ai rien entendu de sa bouche d'intelligent sur la situation géopolitique. Et puis il reste vraiment attaché à l'idée d'une Europe forte, là où je considère qu'elle est la cause de nombreux problèmes.

Bref, j'ai peur que Hamon soit le même ennemi de la finance qu'on a connu en 2012. Mon divorce n'est pas total, mais Hamon ne parvient pas à me rassurer.

Je ne voterai donc pas pour lui.


Retour à La Une de Logo Paperblog

Magazines