Magazine Culture

La pâtisserie Bliss de Kathryn Littlewood

Publié le 16 avril 2017 par Musy
La pâtisserie Bliss de Kathryn Littlewood

pâtisserie Bliss Littlewood Pocket Jeunesse

Le livre :

Rosemary Bliss, 10 ans, vit dans la petite ville de Calamity de Falls avec sa famille qui tient une pâtisserie. La pâtisserie Bliss n'est pas ordinaire : ses douceurs sucrées ont le don de changer la vie des clients de la ville. Mais un jour, les parents de la petite fille doivent s'absenter, laissant le précieux livre de recettes de magie de la famille sous la surveillance de leurs enfants. Un soupçon de magie rôde en cuisine...

Autour du livre :

La couverture, illustrée par Bruno Lacopo, m'a attirée.

Et puis de la pâtisserie et de la magie, cela ne peut être qu'un bon mélange !

J'ai beaucoup aimé cette histoire qui passionnera les gourmands, petits (à partir de 9 ans) et grands. On s'attache très vite à l'héroïne et à sa fratrie. Ce livre donne faim et donne envie de le lire avec des pâtisseries à portée de main.

On suit avec plaisir Rosemary dans ses aventures (une trilogie) : ( Pâtisserie Bliss (tome 1), Une pincée de magie (tome 2), Magie à croquer (tome 3).

Un livre à lire en écho avec " la potion magique de Georges Bouillon " de Roald Dahl, plein de nourriture, de magie et d'humour.

Kathryn Littlewood est une écrivain, comédienne américaine.

" La pâtisserie Bliss " est son premier roman.

Une très belle découverte de cet auteur !

Découvrez une petite présentation vidéo de ce livre, décrit comme " le Harry Potter de la pâtisserie " (à la minute 3,36 de la vidéo) par le libraire Gérard Collard sur le site Allodocteurs, qui fait aussi des critiques de livres en rapport avec la nourriture / santé.

Les citations : " Rosemary Bliss venait tout juste d'avoir dix ans, cet été-là, quand la première fois elle vit sa mère introduire dans la pâte à gâteau un éclair sans tonnerre. C'est là qu'elle sut, sans l'ombre d'un doute, que ses parents pratiquaient la magie à la pâtisserie Bliss. " " Lorsque Mme Rizzle, la chanteuse d'opéra, s'était retrouvée trop enrouée pour répéter le spectacle musical Oklahoma ! au théâtre de Calamity Falls, Céleste lui avait apporté des Cookies chantants au gingembre. Rose avait acheté au marché des racines de gingembre et Albert s'était chargé de recueillir le chant d'un rossignol-la nuit, forcément. Et en Allemagne. "

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Musy 197 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine