Magazine Culture

Nazîh Abou Afach – Ô temps étroit… Ô vaste terre

Par Stéphane Chabrières @schabrieres

Nazîh Abou Afach – Ô temps étroit… Ô vaste terreEgaré dans le jour
égaré dans la nuit
cristal brisé, fumée évanescente
fleur dans le cœur et balle de plomb pour fin

L’amour ni la musique
le baiser ni l’oiseau
le ciel ni les cantiques
ne donnent à la vie bonheur, au rêve douceur

Démarche chancelante et corps fluet
cœur blanc et doigts sans force…
Le temps demeure étroit
et la pierre ne prend saveur

Les arbres inspirent l’automne,
les enfants le massacre,
les passereaux le plomb,
les galettes de pain la famine :
égaré dans la nuit
égaré dans le jour
fleur dans le cœur
et balle de plomb pour fin

Ô
petit
enfant
endormi
dans
un coin

***

Nazîh Abou Afach (Syrie, Marmarita, 1946)Extrait de « Ô temps étroit… Ô vaste terre » (Alidades, 2002) – Traduit de l’arabe (Syrie) par Claude Krul



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Stéphane Chabrières 10706 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines