Magazine Amérique latine

Luis Longhi en chanteur de tango sur le retour [à l'affiche]

Publié le 17 avril 2017 par Jyj9icx6

Luis Longhi en chanteur de tango sur le retour [à l'affiche]

On y croirait !
La légende du ruban  dit : "Le meilleur chanteur de tango de sa génération revient vingt ans après"

Luis Longhi est l'un des compositeurs en vogue du tango populaire et engagé (à gauche) de la Buenos Aires de ce début de 21ème siècle. Bandonéoniste, il est l'un des deux compères du duo Demoliendo Tangos (Pour démolir le tango). Il est aussi dramaturge et présente en ce moment, les mercredis du mois d'avril, à 21h, son nouveau spectacle parodique sur la scène de Pista Urbana, Chacabuco 874, dans le sud de Monserrat.
Il y joue le rôle, parodique et satyrique, d'un chanteur de tango, Mario Cárdenas, qui aurait eu son heure de gloire dans les années 1970, aurait connu les projecteurs d'un studio de télévision public, dans une émission intitulée Nuevos Valores (1), aurait été applaudi par des milliers de spectateurs pendant le carnaval de 1974 (l'année du retour au pouvoir de Perón), aurait su cette lancée entamé une tournée de plus d'un an dans tout le Nouveau Monde (allusion à Carlos Gardel), en compagnie d'un certain Carlo García (le Maestro Carlos García, l'un des artistes du célèbre documentaire historico-nostalgique Café de los Maestros), puis il aurait connu l'exil en France (pendant la dictature militaire), où il aurait été très ami avec le romancier exilé Julio Cortázar (2) avant de rentrer en Argentine en 1991 (au début de la présidence de si mauvaise mémoire de Carlos Menem), dans l'anonymat. Il est censé tenter son retour aujourd'hui, à Buenos Aires. La communication du spectacle joue à fond la vraisemblance et le ton journalistique, au point qu'elle peut faire croire à un public naïf ou mal informé qu'il s'agit véritablement du retour d'une ancienne vedette...

Luis Longhi en chanteur de tango sur le retour [à l'affiche]

Avec la même légende sous le sigle, avec une typographie très années 70


Il y a une dizaine d'années, Luis Longhi avait déjà inventé un personnage crédible au CCC Floreal Gorini. Il s'agissait des conférences du professeur Rataplán. Le coordinateur de la Ciudad del Tango du CCC m'en avait montré un enregistrement filmé chez lui. J'en étais morte de rire. Walter Alegre m'avait expliqué alors que certaines personnes venaient au spectacle croyant se rendre à une authentique conférence d'un honorable universitaire et mettaient un temps certain à comprendre qu'il s'agissait d'un pastiche. L'artiste reprend ici la même démarche...

Luis Longhi en chanteur de tango sur le retour [à l'affiche]

Photo Colo Nachman pour le spectacle
Admirez les mimiques au micro et la dégaine, avec ce dos voûté par l'âge


Sur la scène de Pista Urbana, Mario Cárdenas, prenons-le au mot, chante et joue du bandonéon comme le regretté Rubén Juárez. Il est accompagné au piano par son ami de toujours, le Maestro Victor Simón (oui, celui-là même que vous connaissez grâce aux récitals de Jacqueline Sigaut) !
La Nación a donné la parole à Luis Longhi, qui parle dans son interview comme s'il était l'agent de Mario Cárdenas Le spectacle dispose de sa page Facebook On peut également lire la présentation du spectacle sur le site Internet de Pista Urbana, qui dispose elle aussi d'une page Facebook.
(1) Allusion, transparente pour un Argentin, à l'émission culte de ces années-là, Grandes Valores del Tango, qui a couronné Roberto Goyeneche, surnommé El Polaco, et révélé une grande vedette aujourd'hui, Guillermo Fernández, alors qu'il était encore qu'un petit garçon, déguisé en smoking comme un grand. (2) Cortázar a effectivement été très lié à de nombreux artistes de tango exilés à Paris pendant la dictature et il a écrit pour eux quelques textes de chanson. Il fut ainsi un ami de Susana Rinaldi, chanteuse dont le parcours n'est pas sans rappeler la carrière fictive de notre Mario Cárdenas. Cortázar est un héros de la gauche intellectuelle argentine, un castriste de la grande époque, lorsque le mythe de Fidel ne souffrait encore d'aucune critique dans la gauche sud-américaine.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jyj9icx6 2566 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte