Magazine Cinéma

Montréal : 12 choses qui m'ont surprise à mon arrivée

Par Bottines

Ceux qui me suivent sur Instagram le savent bien (je vous invite chaleureusement à vous abonner ici pour suivre mes péripéties) : je suis partie au Québec durant deux semaines en ce début d'été 2017. Ce fut mon premier voyage en solo mais aussi le premier si loin de la France, sur le continent américain. Autant dire que même si les gens parlaient français autour de moi, j'ai été dépaysée et j'ai noté certaines différences significatives avec les villes européennes que j'avais visitées jusqu'à présent. Voici les 12 choses qui m'ont frappée à mon arrivée à Montréal !

Montréal : 12 choses qui m'ont surprise à mon arrivée

S'il y a une chose à laquelle je n'ai pas réussi à m'habituer, c'est bien à l'affichage des prix. À la somme indiquée doivent en effet être ajoutés les taxes d'environ 15% ainsi que les tips, c'est à dire les pourboires qui se situent souvent autour de 15% également. Dur de savoir quand nous sommes censés laisser des pourboires ou non, il y a une certaine forme d'ambiguité peu confortable autour de ça...

Montréal : 12 choses qui m'ont surprise à mon arrivée

C'est dans le parc Mont-Royal que j'ai aperçu le premier piano public de Montréal. J'y ai même vu un jeune prodige asiatique s'y installer pour jouer des morceaux, avant d'être applaudi par la horde de touristes présente ce jour-là. Mais ces "free-pianos" se trouvent aussi dans les rues, comme en témoigne celui positionné sur un trottoir très fréquenté de l'avenue du Mont-Royal...

Montréal : 12 choses qui m'ont surprise à mon arrivée Montréal : 12 choses qui m'ont surprise à mon arrivée Montréal : 12 choses qui m'ont surprise à mon arrivée

Je n'ai jamais autant senti d'odeurs de cannabis qu'à Montréal ! Là-bas, ce dernier est en passe d'être légalisé, et les consommateurs se sentent d'ores et déjà libres de fumer dans les parcs ou les rues. Mais chose paradoxale, il est interdit de consommer de l'alcool dans les lieux publics !

Lorsque j'étais à Montréal, je n'avais pour seul moyen de transport que le métro. Et quelle ne fut pas ma surprise de réaliser qu'il n'y avait que quatre lignes ! Attention, celles-ci sont très pratiques, car elles quadrillent une grande partie de la ville à une vitesse assez folle. Mais les stations sont très espacées, comparées à celles de Paris, ce qui signifie que vous pouvez parcourir une grande distance à pied sans forcément tomber sur une bouche de métro. Bref, si vous y aller, préparez-vous à pas mal marcher.

Vous connaissez Montréal ? Si oui, qu'est-ce qui vous a plu et moins plu là-bas ?

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bottines 1081 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte