Magazine Culture

Critiques Séries : Marvel’s The Defenders. Saison 1. Episodes 1 et 2.

Publié le 22 août 2017 par Delromainzika @cabreakingnews

Marvel’s The Defenders // Saison 1. Episodes 1 et 2. The H Word / Mean Right Hook.


Maintenant que l’on a appris à connaître tous les personnages de The Defenders un à un dans des séries différentes et centrées sur chacun d’eux, voici la série qui va tous les rassembler. Au premier abord, le sentiment est très étrange car j’ai l’impression que même si certains personnages vont bien ensemble (Luke Cage et Jessica Jones), l’ensemble de ces personnages n’est pas forcément fait pour vivre ensemble dans une même série. « The H Word » est alors un épisode un peu confus, qui part dans tous les sens sans que cela ne soit particulièrement brillant. Il y a UNE scène d’action dans ce premier épisode et elle se déroule dans les trois premières minutes. Après, c’est le calme plat, alors que la série nous donne des nouvelles de chacun et commence à développer des dialogues en tout genre. Et ce n’est pas forcément son plus gros point fort. Je sais que les séries Marvel de Netflix ont surtout tendance à s’améliorer au fil des épisodes mais il n’y a que huit épisodes de The Defenders et en deux épisodes j’ai déjà l’impression que l’on est en train de se moquer de nous et que la série part en sucette. Pour une série sensée rassembler tous les héros ensemble, je trouve qu’elle fait bien trop peu de choses pour créer une vraie synergie entre les univers de chacun.

Du coup, c’est comme superposer les séries les unes avec les autres tout en discutant d’un seul et même sujet final. Ce n’est pas spécialement excitant et Jessica Jones et Luke Cage passent du temps ensemble, alors que les autres errent ici et là dans tous les sens. Ces deux premiers épisodes donnent surtout l’impression d’être l’introduction d’un film interminable. Le premier épisode est bourré de longueurs et de dialogues qui n’ont pas de véritable impact. Le second est un peu mieux dans sa façon de créer des liens mais a encore du mal à trouver un véritable terrain d’entente. Et puis ce n’est pas un petit tremblement de terre, une Elektra ressuscitée et l’arrivée de Sigourney Weaver (Aliens) qui va changer grand chose. D’ailleurs, j’adore cette dernière. C’est une actrice pour qui j’ai une vraie admiration mais je constate que je n’ai pas spécialement compris ce que The Defenders voulait faire d’elle. Car la série a du mal à justifier tout ce qu’elle entreprend cette année alors qu’il aurait été plus judicieux de faire les choses intelligemment. Certains personnages sont d’ailleurs très étranges alors qu’ils refusent d’embrasser leur potentiel. Alors que d’autres attendent la bonne opportunité pour utiliser leurs atouts. C’est un mélange de choses qui ne fonctionne pas toujours très bien malgré un casting solide.

C’est d’ailleurs l’un des atouts de The Defenders : la série utilise chacun des membres de son casting de façon à ce que chacun ait une place grâce au talent de son jeu. Du coup, de ce point de vue là c’est plutôt réussi. Mais il y a encore trop peu pour connecter tous les personnages entre eux, ce qui est vraiment dommage. Même une confrontation entre Luke Cage et Iron Fist dans l’épisode 2 n’apporte pas la folie qu’elle devrait apporter. Le second épisode reste un peu trop vague à mon goût sur le mystère de la saison. Il y a des enjeux qui sont développés petit à petit, mais je pense que la série aurait pu s’y prendre autrement. Même quand on interroge Jessica Jones et que Daredevil débarque à la fin de l’épisode 2. The Defenders tente alors de faire se rencontrer les personnages petit à petit, mais le lien reste encore complexe à créer. Car si The Defenders passe la moitié de la saison 1 à créer des liens plutôt que développer l’intrigue de la saison, alors on risque de s’ennuyer sévèrement. Par chance, Avengers avait réussi à trouver un lien grâce à Iron Man. Mais là, c’est encore trop vague pour que The Defenders nous montre où est-ce qu’elle veut réellement en venir. J’ai tout de même hâte de voir la suite de la saison… car j’ai de l’affection pour certains de ces personnages et je sais aussi que le début des séries Marvel de Netflix n’est pas toujours ce qu’il y a de mieux.

Note : 4/10 et 4.5/10. En bref, un début pantouflard et fainéant.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 15868 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte