Magazine Animaux

Deux méthodes simples de réglages assurance tout risque

Par Auxoisnature

Question de Laurent reçue hier matin :

Comme vous le dites si bien il faut pratiquer souvent mais le temps me manque.

Question :

1) avez vous des conseils à me donner, ou un fascicule pour les primordiaux
2) un amateur me dit que pour ne pas trop louper il se met sur position AV et ISO automatique et le réglage de la correction d’exposition sur 0

Il est vrai qu’il m’a semblé que les clichés étaient meilleurs mais dès qu’il fait plus sombre (fin de soirée entre chien et loup comme on dit ) le cliché est trop foncé

Que faites-vous ?

Des questions comme celle-ci j’en ai tous les jours. Le point commun à toutes (au delà du fait que je réponds systématiquement) ?

À chaque fois on me demande ce que je fais MOI.

Du coup, j’explique précisément ce que je fais MOI.

Normal.

Est-ce que ça va aider la personne en face ? Pas forcément. Car pour une scène donnée ET pour un résultat souhaité, vous aurez toujours différentes façons d’y arriver.

Aucune n’est vraiment mauvaise. Juste qu’il faut opter pour la bonne au bon moment. Mais pas seulement. Vous devez aussi choisir celle qui vous convient le mieux.

Avec laquelle vous êtes le plus à l’aise. Où vous serez super hyper méga réactif. 

Donc pour revenir à Laurent et aux questions techniques, je suis toujours un peu gêné quand je donne mes réglages.

Car vous l’avez compris : ce sont ceux avec lesquels je suis bon. En contrôle et pas dans le stress.

Obliger un autre photographe à utiliser ma façon de faire c’est prendre le risque de le faire patiner. Même s’il est très bon par ailleurs.

Est-ce que ça signifie que vous devez vous débrouiller tout seul et trouver vous même ce qui fonctionne bien ?

Non.

Quand on débute ou qu’on la désagréable impression de pinailler sur des détails de réglages, il existe des moyens efficaces et zéro risque.

Deux en fait.

Ça tombe bien, ça fait des dizaines d’années que les constructeurs mettent ces deux programmes sur la molette de sélection des modes.

Le premier ?

Le mode priorité à la vitesse. 

Comment ça marche ?

Simple : vous choisissez la vitesse, charge au reflex de faire le taf pour vous assurer une bonne expo en s’amusant avec les ISO et l’ouverture.

L’avantage ?

Enorme car vous n’avez qu’une seule chose à gérer, la vitesse (enfin deux avec la mise au point quand même)

Quand l’utiliser ?

Pour toutes les situations ou votre intention photographique est de :

  • figer le mouvement du sujet
  • flouter le mouvement du sujet

Parfait pour ce genre d’images (ici avec une vitesse élevée de 1/1000)

Deux méthodes simples de réglages assurance tout risque

Le deuxième ?

Le mode priorité à l’ouverture.

Comment ça marche ?

Simple : vous choisissez l’ouverture du diaphragme, charge au reflex de faire le taf pour vous assurer une bonne expo en s’amusant avec les ISO et la vitesse.

L’avantage ?

Enorme car vous n’avez qu’une seule chose à gérer, l’ouverture du diaph’ (enfin deux avec la mise au point quand même)

Quand l’utiliser ? (là j’arrête le copier-coller)

Pour toutes les situations ou votre intention photographique est de jouer avec la taille de la zone de netteté :

  • tout net de l’avant plan à l’arrière plan pour des paysages
  • tout flou devant et derrière le sujet pour des portraits

Idéal pour faire ça :

Deux méthodes simples de réglages assurance tout risque
Vous voyez, la photographie c’est super simple :

Le top c’est que ce sont exactement ces deux méthodes qui sont détaillées dans ma formation avec des mises situations réelles ultra concrètes.

Une fois que c’est maitrisé, vous avez là deux assurances tout risques.

Vous pouvez télécharger Comprendre Son Reflex tout de suite en cliquant ici jusqu’à ce soir minuit.

Après, c’est fermé.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Auxoisnature 24731 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte