Magazine Médias

Ces sportifs qui ne se sentent pas reconnus à leur juste valeur

Publié le 13 septembre 2017 par Etvsport @etvsport
Ces sportifs qui ne se sentent pas reconnus à leur juste valeur

Si pour beaucoup de sportifs, arriver au stade de professionnel puis par la suite performer est déjà une fin en soi, d’autres souhaitent plus et carrément faire partie du gratin de leur discipline. Ainsi, ceux-ci se donnent beaucoup de mal depuis leur plus tendre enfance afin d’allier leur talent naturel à un travail acharné. De ce fait, lorsque l’on est arrivé au sommet et que les spécialistes du sport en question ont tendance à vous sous-estimer, cela peut faire mal à l’ego. On a pu le vérifier avec le basketteur Carmelo Anthony qui n’a, mais alors pas du tout, apprécié le fait que le magazine ESPN ait pris le parti de le classer 64e de son top 100 annuel.

Can’t Make Sense Out Of Non Sense!
« A certain darkness is needed to see the stars. »@espn Don’t be so Blatant with the disrespect#LineEmUp pic.twitter.com/NIWiwL1RMj

— Carmelo Anthony (@carmeloanthony) 12 septembre 2017

S’il n’a jamais été proche de remporter une bague NBA, on parle tout de même d’un joueur qui a été 3 fois champion olympique et qui, à 33 ans, est encore capable de tourner à 22 ou 23 points de moyenne sans forcer en NBA…alors le placer derrière un rookie comme Lonzo Ball, qui n’a pas encore mis un point en NBA, cela est dur. Néanmoins, « Melo » n’est pas le premier à se plaindre de n’être pas reconnu à sa juste valeur. E-TV Sport vous présente les autres sportifs qui n’ont, eux-aussi, pas apprécié leur place dans certains classements.

Kobe Bryant, 40ème du Top 100 ESPN en 2014

Après une saison quasi blanche en 2013-14 pour cause de blessures, Kobe Bryant apprend qu’ESPN l’a placé en 40ème position du TOP 100 des meilleurs joueurs NBA. Voilà ce que le « Black Mamba », vexé, répondra: « Je sais depuis longtemps que c’est une bande d’idiots ». Pour la petite histoire, Kobe se retrouvera à la 93ème position la saison d’après…

Samuel Eto’o pète un plomb suite à sa 10ème place au Ballon d’or 2005

Cette année-là, pas encore de CR7 ou de Messi pour remporter le trophée individuel le plus prisé du ballon rond mais bien le génial Ronaldinho, alors à son apogée du côté de Barcelone. Si son coéquipier Samuel Eto’o ne remet pas en cause ce titre, il estime se faire flouer en n’étant classé que 10ème. Elégant sur la pelouse, le jeune footballeur l’a été beaucoup moins en salle de conférence de presse: « Je ne suis pas parmi les trois premiers, pourtant j’ai autant de mérites ou plus que certains… Depuis que je suis au Barça, qui a fait mieux que moi ? Ce que ne tolèrent pas les Français, c’est qu’un Africain triomphe sans être passé par chez eux. S’ils ne sont pas contents, qu’ils aillent voir leur mère ». Avant de conclure, devant un parterre de journalistes médusés : « Ceux qui ne croyaient pas en moi me lèchent le cul aujourd’hui pour une interview. »

Zlatan Ibrahimovic, « seulement » deuxième meilleur sportif suédois de l’histoire

En 2014, « Ibra » apprend qu’il est classé deuxième meilleur sportif suédois de l’histoire, après le joueur de tennis Björn Borg, par un quotidien suédois. Personnage haut en couleur, le footballeur ne supporte pas cette deuxième place et déclare: « Arriver deuxième, c’est comme être dernier », par l’intermédiaire d’un porte-parole, Mika Lepistö, auprès du quotidien Dagens Nyheter.  Il ajoutera qu’il devrait occuper les cinq premières places du classement.

&à&post;

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Etvsport 57382 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines