Magazine Asie

Birmanie, un processus politique crédible et ouvert!

Publié le 23 juillet 2008 par Kathy
Il y a quelques jours déjà, j'annonçais que la junte avait invité Ibrahim Gambari à se rendre en Birmanie mi-août ( rappel : message du 16 juillet )
Selon le Centre d'actualités de l'ONU :
  • Ban Ki-moon est en faveur d'un processus politique ouvert
Le processus politique au Myanmar doit être « crédible et ouvert », a rappelé aujourd'hui la porte-parole du Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, alors que son Envoyé spécial, Ibrahim Gambari, doit faire une visite dans le pays au mois d'août.
« Le Secrétaire général a clairement affirmé que le processus [politique] devait être crédible et ouvert. Son Envoyé spécial [Ibrahim Gambari] l'a réitéré expressément auprès du représentant de la Ligue nationale pour la démocratie », a dit mardi Michèle Montas lors de son point de presse.
M. Gambari se rendra dans le pays au mois d'août afin de discuter de ces questions avec tous les acteurs politiques, a-t-elle précisé.
Ce dernier s'était rendu pour la dernière fois sur place du 6 au 10 mars. Il avait décrit sa visite comme « décevante » alors que le Gouvernement du Myanmar s'apprêtait à organiser un référendum constitutionnel sans suivre les recommandations des Nations Unies pour le rendre véritablement représentatif et démocratique.
Ce sera la première visite d'Ibrahim Gambari depuis le passage début mai du cyclone Nargis qui a suscité un plan d'action massif des Nations Unies, après des critiques sur la réticence des autorités birmanes à laisser entrer l'aide humanitaire. Le gouvernement avait finalement procédé à l'organisation du référendum en plein milieu des activités de secours aux victimes de Nargis.
Le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d'urgence de l'ONU, John Holmes, se trouvait au Myanmar mardi pour une visite de trois jours destinée à évaluer le progrès des opérations d'assistance et de reconstruction depuis sa visite au mois de mai, a expliqué Michèle Montas.
Il s'est rendu dans la région la plus touchée, le delta d'Ayeyawardy, dans le sud du pays, et souligné la nécessité de parvenir aux populations les plus touchées dans les zones isolées.
M. Holmes rencontrera des membres de la communauté des donateurs à Yangon mercredi, avant de se rendre dans la capitale officielle, Nay Pyi Taw, pour des consultations avec le gouvernement jeudi. (Centre d'actualité de l'ONU)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Kathy 27 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte