Magazine Santé

Couperose ou rosacée

Publié le 24 juillet 2008 par Marieclaude
http://farm1.static.flickr.com/180/477763641_c9ab684839.jpg?v=1177907011
Crédit photo : Meredith Farmer/FlickR

Avez vous des rougeurs sur les joues qui augmentent avec le temps, l'alcool? J'ai fait une recherche à ce sujet et voici ce que j'ai trouvé.   Aussi appelée couperose ou acné rosacée, la rosacée est une affection de la peau chronique et évolutive qui se manifeste par des rougeurs et des papules (petits boutons rouges et solides) au visage. Les joues et le nez sont habituellement les premiers à prendre un teint empourpré, suivis du front et du menton.

La rosacée peut toucher toute personne âgée de 20 ans à 70 ans, mais les adultes de 30 ans à 50 ans ayant le teint clair et dont la peau a tendance à rougir facilement sont plus souvent touchés. Environ 10 % de la population serait affectée par la rosacée, à des degrés variables. Les femmes y sont plus sujettes que les hommes, mais ces derniers sont plus enclins à être atteints de rhinophyma. Ce trouble se caractérise par un nez rouge, enflé et bosselé. Il est secondaire à une rosacée non traitée.

Ce type d'acné se distingue visiblement de l'acné vulgaire. Dans le cas de la rosacée, les rougeurs et les papules apparaissent aussi de façon cyclique, mais les points noirs et les boutons blancs sont pratiquement absents. Les lésions sont plutôt rouges, dures et de petite taille.

Causes

Elles sont inconnues, mais selon certaines hypothèses, la rosacée pourrait être attribuée à :
- des micro-organismes (bactéries, mites ou champignons);
- un mauvais fonctionnement du tissu conjonctif sous l'épiderme;
- de fortes émotions.

Contrairement à ce que l'on croit souvent, la consommation d'alcool n'est pas en cause, bien qu'elle puisse aggraver la rosacée.

Évolution de la rosacée

Stade précoce

  • Le visage prend peu à peu un teint rouge, comme s'il était marqué d'un coup de soleil. Cette rougeur résulte d'un important flot sanguin circulant rapidement à travers les vaisseaux cutanés du visage.
  • Environ la moitié des personnes atteintes de rosacée ont les yeux rouges et secs. L'irritation demeure mineure dans la majorité des cas. Dans les rares cas où la situation s’aggrave, mieux vaut intervenir rapidement afin que la vision ne soit pas affectée. Une inflammation des paupières n'est pas exclue.

Stade intermédiaire

  • Avec le temps, la rougeur devient de plus en plus accentuée et persistante. La peau du visage peut également devenir très sèche.
  • L'importante circulation sanguine qui s'opère dans les petits vaisseaux du visage en provoque la dilatation. Éventuellement, ces vaisseaux peuvent devenir visibles et créer de fines lignes rouges sur la peau, surtout sur les joues. C’est ce qu’on appelle la télangiectasie. Ce phénomène peut être caché par la rougeur de la peau, mais les lignes rouges redeviennent habituellement visibles lorsque la rougeur s'estompe.
  • De petits boutons rouges et solides (papules) ou remplis de pus (pustules) peuvent apparaître sur le visage.
  • Chez certaines personnes, les yeux peuvent être rouges et « brûler », et les paupières irritées.

Stade avancé

  • L'inflammation cutanée s'aggrave davantage.
  • Lorsqu'on ne traite pas la rosacée, les glandes sébacées du nez peuvent augmenter de volume, formant ainsi des protubérances charnues le faisant paraître plus large. Cet état, appelé rhinophyma, est beaucoup plus commun chez les hommes que chez les femmes. Il nécessite une correction chirurgicale.

   Symptômes 

   Personnes à risque

 
  • Les personnes au teint pâle, généralement de descendance irlandaise, écossaise ou est-européenne.

L’hérédité. Avoir eu des parents qui ont souffert de rosacée augmente le risque d’en être atteint.

Facteurs de risque

On ne connaît pas la cause de la rosacée, mais on sait que, chez certaines personnes, divers facteurs peuvent l'aggraver ou contribuer aux poussées :
  • Une exposition prolongée au soleil ou à des lampes de bronzage. Les rayons UVA provoquent la dilatation des vaisseaux sanguins qui, après un certain temps, peut devenir permanente. La chaleur exerce aussi un effet nocif. En dilatant les vaisseaux, elle accentue l'effet des rayons.
  • Un changement brusque de température.
  • L’exposition à des conditions climatiques extrêmes.
  • La consommation de boissons chaudes, de mets épicés ou d'alcool.
  • Les fluctuations hormonales (durant la grossesse et la ménopause).
  • Une chirurgie au nez.
  • Le recours à la cortisone. Qu'elle soit utilisée en comprimés ou en onguent, la cortisone cause la dilatation des vaisseaux sanguins et l'amincissement de la peau.

La radiothérapie. En augmentant la température corporelle, elle provoque la dilatation de vaisseaux sanguins.

Prévention

 

Peut-on prévenir?

Comme les causes de la rosacée restent inconnues, il est impossible d’en prévenir l’apparition.

Mesures pour prévenir l’aggravation des symptômes et en réduire l’intensité

Dans un premier temps, il faut rechercher ce qui aggrave les symptômes pour ensuite apprendre à mieux gérer ou à éviter ces facteurs déclencheurs. La tenue d’un journal des symptômes peut être fort utile.

Les mesures qui suivent ont permis à plusieurs personnes d’amoindrir leurs symptômes :

  • Éviter de consommer les boissons et les aliments qui contribuent à la dilatation des vaisseaux sanguins : le café, l’alcool, les boissons chaudes, les aliments épicés et tout autre aliment ou boisson qui provoque une rougeur.
  • Éviter de s'exposer à des températures excessives et à des vents violents. Protéger le visage du froid et du vent durant l’hiver. Éviter également les changements de température rapides.
  • Les exercices intenses ont tendance à déclencher les symptômes. Si l’on a trop chaud, on peut sucer de la glace pour prévenir le rougissement du visage.
  • Apprendre à relaxer pour mieux gérer le stress et les émotions fortes.
  • Éviter de fumer la cigarette, car la nicotine détériore les fonctions vasculaires.
  • Éviter les saunas et les bains chauds prolongés.
  • Éviter autant que possible de s'exposer au soleil. Si on le fait, appliquer préalablement une bonne protection solaire FPS 15 ou plus, contre les rayons UVA et UVB, et ce, été comme hiver.
  • Sauf avis médical, éviter l'application prolongée de cortisone sur le visage. La cortisone provoque un amincissement de la peau ainsi qu'une dilatation des vaisseaux sanguins.

   Soins du visage

  • Utiliser une eau tiède, à la température du corps, ainsi qu’un savon doux, non parfumé.
  • Plusieurs produits de soins pour la peau contiennent des ingrédients qui peuvent aggraver la rosacée (des acides, de l’alcool, etc.). S’informer auprès de son pharmacien, de son médecin ou de son dermatologue pour savoir lesquels conviennent en cas de rosacée.
  • Il existe certaines crèmes qui protègent la peau des irritants et du soleil sans causer de comédons. S’informer auprès de son pharmacien, de son médecin ou de son dermatologue.

Traitements médicaux La rosacée est une maladie chronique. Les différents traitements médicaux disponibles permettent généralement d’améliorer l’apparence de la peau, ou du moins de stabiliser la situation. Plusieurs semaines sont souvent nécessaires avant d’observer un résultat. Il est important de consulter rapidement un dermatologue, car les traitements sont plus efficaces lorsqu’on y a recours au stade précoce de la maladie. Le cas échéant, la rosacée risque de s'aggraver et de causer des ravages permanents au visage.

Le traitement variera selon le cas. Si la rosacée est attribuée à une maladie dermatologique tels le lupus ou la sclérodermie, le médecin traite également la maladie à sa source.

Remarques

  • Une rosacée liée à la grossesse ne requiert aucun traitement puisqu'elle disparaît généralement d'elle-même quelques mois après l'accouchement.
  • Une rosacée liée à une chirurgie au visage peut sensiblement s'atténuer avec le temps. Il est donc conseillé d'attendre six mois avant d'entreprendre un traitement.
  • La rosacée qui affecte les bébés et les jeunes enfants est rarement problématique. Normalement, elle s'estompe au fur et à mesure que la peau de l'enfant s'épaissit.

Médicaments

Antibiotiques. Lorsque des lésions cutanées sont présentes, le médecin peut prescrire un médicament antibiotique topique, par exemple du métronidazole (Metrogel®, Rosasol®), ou oral (de la tétracycline). Les antibiotiques détruisent les bactéries qui contribuent à l’inflammation.

Isotrétinoïne. L’Accutane®, obtenu sur ordonnance, est parfois utilisé pour traiter la rosacée grave, mais est moins efficace que pour traiter l’acné. Il comporte des effets indésirables importants. Notons qu’il est contre-indiqué aux femmes enceintes et à celles qui tentent de le devenir, car il accroît le risque de malformations congénitales. S’informer auprès de son médecin.

Chirurgie

Pour améliorer l’apparence des cicatrices, de la télangiectasie (petites lignes rouges causées par les vaisseaux dilatés) ou du rhinophyma, diverses méthodes de chirurgie sont offertes.

Électrocoagulation. Il s'agit d'une technique efficace qui peut nécessiter plusieurs traitements et qui comporte divers inconvénients, dont ceux-ci : de légers saignements, une rougeur et la formation de petites croûtes dans les jours qui suivent, un risque de cicatrices ou d'une dépigmentation permanente de la peau. Ce traitement ne peut être envisagé durant l'été (risque de formation de tâches brunes).

Chirurgie au laser. Plus efficace et moins douloureux que le traitement précédent, le laser laisse généralement moins de cicatrices. Il peut toutefois provoquer quelques ecchymoses ou un rougissement temporaire. Il faut compter entre une et trois séances par zone de traitement.

Dermabrasion. Cette intervention consiste à « user » la couche superficielle de la peau à l’aide d’une petite brosse à rotation rapide.

L'opinion de notre médecin

On ne peut pas vraiment éviter la rosacée, mais on peut lutter contre tous les facteurs aggravants.

Dre Luce Pélissier-Simard, M.D.

Bonne journée,

Marie-Claude


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (1)

Par CATH
posté le 03 septembre à 17:55
Signaler un abus

LE LAZER PROVOQUE PARFOIS DES OEDEMES IMPORTANTS POUVANT PERSISTER PLUSIEURS JOURS

A propos de l’auteur


Marieclaude 499 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines