Magazine Culture

Les 18 apparitions de Lourdes - 1858 (fin)

Par Hermas
JEUDI 25 MARS 1858 (fête de l’Annonciation), REVELATION DU "NOM" : 16° APPARITION
La Dame va s'annoncer. La veille de l'Annonciation Bernadette entend l'appel de la Vierge. "Quand je fus devant elle, je lui ai demandé pardon d'arriver ainsi en retard. Toujours bonne pour moi, elle me fit signe de la tête que je n'avais pas besoin de m'excuser. Alors, je lui exprimai, comme je pus, toutes mes affections, tous mes respects et le bonheur que j'avais de la retrouver. Après l'avoir entretenue de tout ce qui me vint au coeur, je pris mon chapelet. Pendant que j'étais en prière, la pensée de lui demander son nom s'imposa à mon esprit avec une persistance qui me faisait oublier toutes les autres pensées ; je craignais de me rendre importune en réitérant une demande toujours demeurée sans réponse, et cependant quelque chose m'obligeait à parler. Enfin, d'un mouvement que je ne pus contenir, les paroles sortirent de mes lèvres et je priai la Dame : "Madame, voulez-vous avoir la bonté de me dire qui vous êtes ?" Comme à mes précédentes questions la Dame inclina la tête, sourit, mais ne répondit pas. Je ne sais pourquoi, ce matin-là, je me sentis plus courageuse et je revins à lui demander la grâce de me faire connaître son nom. Elle renouvela son sourire et sa gracieuse salutation et continua de se taire. Alors une troisième fois, les mains jointes, et tout en me déclarant indigne de la faveur que je réclamais, je recommençai ma prière. La Dame se tenait debout au-dessus du rosier. A ma troisième demande, elle prit un air grave et parut s'humilier. Puis elle joignit les mains, les porta à son coeur et regarda le ciel. Enfin, les séparant lentement, comme dans la médaille miraculeuse, et se penchant vers moi, elle me dit, la voix très douce :
"QUE SOY ERA IMMACULADA COUNCEPCIOU”

Bernadette n'a pas compris ce que voulait dire cette expression "Immaculée Conception". Mais M. le Curé le saura bien. Aussi va-t-elle tout de suite chez lui en répétant sans cesse la parole de la Dame, ce qui trouble et convainc le Curé : quatre ans plus tôt en effet, en 1854, le pape PIE IX en avait fait une vérité de la foi catholique (un dogme).
MERCREDI 7 AVRIL 1858 : "MIRACLE DU CIERGE" : 17° APPARITION
La Vierge l'avait appelée déjà dans la soirée du 6 avril. La rumeur s'étant répandue que la voyante descendrait à la Grotte, 1200 personnes l'attendaient lorsqu'elle arriva vers 6 heures. Elles voient le ravissement de Bernadette pendant trois quarts d'heure. C'est ce jour-là, que le Dr Dozous a pu constater pendant un quart d'heure "le miracle du cierge". La flamme du cierge ne produisait aucune brûlure sur la chair de Bernadette qui participait pour ainsi dire pendant l'extase à l'impassibilité d'un corps glorieux.



Le Pape Jean Paul II à Lourdes, 14-15 août 2004

Le Saint-Père participe à la Procession aux Flambeaux
JEUDI 16 JUILLET 1858 : 18° ET DERNIERE APPARITION
L'appel de la Vierge surprend Bernadette en prière à l'église paroissiale, vers le soir. Comme la Grotte a été barricadée par ordre des autorités, Bernadette se rend avec sa tante Lucile et quelques amies sur la rive droite du Gave dans la prairie de la Ribère, en face de la Grotte. Toutes s'agenouillent et prient. Après quelques instants Bernadette s'écrie : "Oui, oui, la voilà! La voilà! Elle nous sourit et nous salue par-dessus les barrières." La Vierge dans la niche illuminée considère longtemps Bernadette en souriant, incline la tête et disparaît, laissant son enfant dans une douce paix. La Vierge s'est montrée "au lieu ordinaire, sans rien me dire. Il me semblait que j'étais devant la grotte, à la même distance que les autres fois, je voyais seulement la Vierge. Jamais je ne l'ai vue aussi belle." Elle L'a revue, le jour de sa mort, le 16 avril 1879.
Remarque : Il faut noter que cette dernière apparition a lieu le jour de la Fête de Notre-Dame du Mont Carmel. Et, à Fatima, le 13 octobre 1917, après le miracle du soleil, Lucie verra apparaître en dernier Notre-Dame du Mont Carmel. En quelque sorte, Lourdes annonce Fatima. C’est le même message : appel à la conversion et à la prière.


Sainte Bernadette photographiée le 4 février 1868, à la demande de l’Evêque de Tarbes
Ave Maria de Lourdes  

LES SAINTS ET LES ANGES
Refrain : Ave, Ave, Ave Maria ! (bis)


1
Les saints et les anges,
En choeurs glorieux,
Chantent vos louanges,
O Reine des Cieux !

6
Vous de l'innocence
L'aimable soutien,
Prenez la défense
Du pauvre orphelin.

2
O Vierge Marie !
A ce nom si doux,
Notre âme ravie
Chante à vos genoux.

7
De la tendre mère
Calmez les soucis ;
En vous elle espère,
Gardez-lui ses fils.

3
O douce patronne !
Pour toi sont nos chants ;
O Mère si bonne !
Bénis tes enfants.
8
Soyez le refuge
Des pauvres pécheurs,
O Mère du Juge
Qui sonde les coeurs !

4
Le démon sans cesse
Rôde autour de nous,
Dans notre détresse
Nous t'implorons tous.
9
O Vierge bénie !
Reçois notre amour ;
A toi notre vie
Jusqu'au dernier jour.

5
Devant votre image
Voyez vos enfants.
Agréez l'hommage
De leurs plus beaux chants.
10
Quand de notre vie
Finira le cours,
Dans notre patrie
Nous dirons toujours :

Photo générale de la procession aux flambeaux

Mgr Jacques MASSON

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Hermas 907 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines