Magazine

Mon enterrement de vie de jeune fille (EVJF)

Publié le 28 juillet 2008 par Bool
Mon enterrement de vie de jeune fille (EVJF) Et voilà, ma vie de jeune fille a été enterrée vendredi 25 juillet !

Une soirée extra que j'ai passée en compagnie de mes deux soeurettes adorées Leslie et Sarah (mes témoins), ma (future) belle-fille Janet et trois amies : Fabienne, ma sister de coeur, Valérie (qui est également la chérie du témoin de Frank) et Sandrine, ma presque-voisine. Il manquait Mylène, Nathalie et Marie malheureusement...   Cet EVJF fut une totale surprise pour moi ! Il était prévu à la base le 5 juillet mais a été annulé ; je pensais qu'il serait reporté au week-end prochain. Mais n'ayant aucune nouvelle, je ne m'attendais en fait à rien... et je me suis bien fait avoir pour le coup !
Vendredi en fin d'après-midi donc, nous étions installés tranquillement dans notre jardin Frank et moi et discutions de choses et d'autres. La sonnette retentit, Frank (dans le secret en fait) va voir qui est au portail et ma soeur Sarah arrive. Je n'étais pas étonnée de la voir car elle n'habite pas bien loin de chez nous, et comme elle avait une jolie robe noire, je me suis qu'elle venait peut être me demander de garder ses enfants pour la soirée. Que nenni !! Je lui fais la bise et elle me lance "Tu as un quart d'heure pour te préparer !". A ses mots j'ai compris. Et j'ai été totalement décontenancée ! J'avais passé une partie de l'aprem à faire bronzette, j'étais encore en short, pas douchée, mes cheveux n'étaient pas d'une propreté irréprochable... J'ai supplié Sarah de  me laisser les laver au moins mais elle a été catégorique ! Pas besoin d'avoir les cheveux propres là où on allait (j'ai compris pourquoi ensuite) mais gentiment, elle m'a laissé me changer (en précisant que je devais mettre des sous-vêtements blancs) et et me maquiller légèrement. Pendant ce temps, sa liste à la main, elle a préparé mon sac, avec la complicité de mon chéri. Elle m'a ensuite bandé les yeux et après un bisous à Frank, nous sommes parties vers une destination inconnue.
Durant le trajet, j'ai beaucoup parlé (en essayant de savoir où on allait, mais menacée de gages, j'ai vite arrêté hi hi), raconté des bêtises etc... J'ai même pris deux photos dans la voiture, toujours les yeux bandés, en imaginant que mon autre témoin, ma soeurette Leslie, était peut être cachée sur le siège arrière. Si je m'étais doutée !! En fait, et je l'ai appris en arrivant, Sandrine et Janet étaient dans la voiture avec nous et je n'ai rien entendu !! Elles n'ont pas fait un seul bruit, mais on eu du mal à contenir quelques éclats de rires en m'entendant raconter des sornettes...   A l'arrivée, Sarah me dit d'attendre, qu'elle allait m'ouvrir la portière et que je ne devais toujours pas voir où j'étais  ; en fait, elle faisait sortir les filles de la voiture pour qu'elles puissent rejoindre les autres déjà sur place.
Hop c'est à mon tour, elle m'emmène, me fait monter plein de marches (je  ne suis pas du tout à l'aise et j'ai peur de ma casser la figure). Je sens une langue me lécher la jambe : un chien. Je ne me doute toujours pas de l'endroit où je suis mais en entendant un miaulement bien caractéristique, je devine : nous sommes chez ma petite soeur Leslie. Et je ne me suis pas trompée : lorsqu'on m'ôte enfin mon bandeau (j'ai les yeux tout noirs, ça valait le coup de me maquilller lol), les filles sont là dans le salon, toutes habillées en noir. Je suis heureuse de les voir !!! Ma tite Maman est là aussi mais elle ne restera pas avec nous.

Nous sommes pressées par le temps, les filles me disent d'enfiler un pantalon blanc, des tongues blanches et un t-shirt qu'elles m'ont fait, blanc également, avec au recto "Elle se marie le 20.09.08" et au verso ma photo préférée de mon chéri et moi.

Et nous partons pour je ne sais où. J'ai le droit de regarder car, dixit Leslie "De toute façon je ne devinerai pas où nous allons". On discute, on arrive en Allemagne (nous sommes frontaliers) et roulons vers Baden-Baden. Je ne me doute toujours de rien, je sais qu'il y a des thermes dans cette ville, mais ça ne fait pas tilt. Je dois quand même faire les 6 derniers kilomètres les yeux fermés. Nous arrivons, je descends de voiture et nous traversons un parking, une grande entrée, c'est tout blanc, il y a beaucoup de monde, je dois regarder mes pieds et rien d'autre. Les filles me font asseoir sur une chaise et j'attends ; à un moment je fais semblant de faire la quête, les yeux toujours baissés, pour rigoler et stupeur ! un jeune homme vient me donner une pièce pour jouer le jeu !

Les filles m'autorisent enfin à regarder autour de moi et je vois une pancarte : je suis aux thermes de Baden-Baden, à Caracalla ! Génial !!! C'est la première fois que je viens et j'y retournerai car c'est vraiment un endroit extra ! Si vous êtes dans le coin, n'hésitez pas à y aller, c'est reposant, agréable, relaxant, le bonheur ! Nous nous sommes mises en maillot et avons profité durant une heure trente environ (on ne pouvait pas plus, certaines filles bossaient l'après-midi et n'avaient pas pu venir plus tôt) de tous les bassins de Caracalla : bassin de détente, bassin bouillonnant, bassin à courant, bassin chaud/froid, hammam aux huiles aromatiques... tout cela agrémenté de plein de rigolades !!! Je n'ai pas beaucoup de photos de ce moment de bien être malheureusement, les photos étaient interdites.   J'ai adoré !! Et ça m'a donné très faim !! A toute les filles d'ailleurs, la soirée étant déjà bien avancé. Après nous être changées "et laver les cheveux pour moi, ouf !), toujours en noir et blanc (le noir pour les filles symbolisait l'enterrement, et le blanc pour moi le mariage) nous sommes reparties vers Haguenau pour aller au restaurant, au Borsalino plus précisément. Nous y sommes arrivées à 22 h 30 et reparties un peu après 1 heure du matin.

Le personnel du resto avait joliment décoré notre table. J'ai eu peur en arrivant car la terrasse, immense, était noire de monde !!! Et je me suis dit que pour les gages, ça allait être dur, moi qui suis réservée... Nous avions une table à l'intérieur et ô bonheur !! nous étions quasiment seules !
Nous avons passé un super moment toutes ensemble ! Mes soeurs m'avaient préparé un questionnaire sur mon futur mari (lui avait répondu aux questions et je devais donc donner les mêmes réponses, si possible) et tout au long du repas, chacune à leur tour m'a posé des questions. Et à chaque mauvaise réponse, j'ai eu un gage ! Elles ont été sympas et m'ont laissé les faire à l'intérieur et non sur la terrasse, et le personnel et les quelques clients présents ont bien joué le jeu ! Entre autres choses, j'ai dû faire le service à notre table (boissons), débarrasser et aller porter les assiettes en cuisine, chercher des chamgignons chez le pizzaïolo pour ma petite soeur enceinte... et le summum : danser sur un ancien four à pizza, le tout sans musique. J'ai donc grimpé sur la plate-forme et commencé à danser en impro. Je n'arrêtais pas de me cogner la tête à la grosse hôte qui surplombait le tout ; à un moment, je me suis rendue compte que le pizzaïolo était juste derrière cet ancien four et qu'il était mort de rire en me voyant ! Et d'un coup a retenti la fameuse chanson de "9 semaines et demi !!!". Je joue donc le jeu, croyant que le pizzaïolo avait mis ce cd et secoue mon popotin ; en me tournant vers la salle, je me rend soudain compte que le serveur est juste devant moi et m'attend avec mon dessert !! C'est lui qui avait mis cette musique en fait, qui va de pair avec le dessert des EVJF offert par le restaurant, le fameux "dessert de la grand mère" : des boules de glaces vanille et une banane enrobée de chocolat, censées représenter le sexe masculin. La rigolade !! La coïncidence ne pouvait pas mieux tomber ! Redescendue à table, j'ai donc dû manger le fameux dessert sans cuillère et sans les mains bien évidemment. J'ai mangé la banane mais laissé le reste, je n'en pouvais plus et avait mal au ventre...
Pour terminer la soirée, chacune des nénettes m'a offert un cadeau ! J''tais gênée, je ne m'y attendais pas du tout !! J'ai eu des bagues, des colliers, de l'alcool et les éthylostests qui vont avec, une peluche, un joli livre sur les "soeurs" et d'adorables messages qui accompagnaient tos ces présents.

Nous nous sommes quittées vers 1 h 30, contentes et très fatiguées pour certaine qui devaient bosser le lendemain !   Mon EVJF n'aurait pas pu être mieux : j'ai passé de supers moments avec vous les filles ! Merci à mes soeurettes de l'avoir organisé de cette façon, j'ai adoré et ai déjà la nostalgie de ces très chouettes instants ! Merci à vous les copines d'être venues partager tout ça avec moi !
Leslie, Sarah, Fabienne, Janet, Sandrine, Valérie :
je vous aime !!!!
Voici quelques photos de cette soirée mémorable !



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (1)

Par SKTV
posté le 04 juin à 16:24
Signaler un abus

Cadeau sympa pour démarrer un EVJF : débarquez chez la future mariée avec un Seau à Champagne rose girly, spécial EVJF, à remplir de bonbons, de cadeaux et de gages (avant d'y mettre à rafraîchir les boissons" !

A propos de l’auteur


Bool 13 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog