Magazine Cuisine

Pancakes à la tomate et à l'oignon

Par Cicerolle

Un peu de flemme ces jours-ci, par cette météo estivale... plus envie d'être dehors que dans ma cuisine. Il faut dire que l'été dernier, ici, a été pourri, aussi, cette année, je me rattrape ! Et puis, l'autre jour, comme il me restait pas mal de sauce tomate assez liquide, après une petite fondue de légumes, j'ai ressorti quelques ustensiles. J'ai décidé de faire des pancakes, version salée. C'est aussi simple que bon et, à la fin du repas, il ne restait rien dans l'assiette. Pour des enfants, ou pour un pique-nique, ça peut être aussi très sympa.

Pancakes_tomate_oignon3

Pour une dizaine de pancakes :

100 g de farine (j'ai utlisé de la farine d'épeautre, mais une farine de blé classique va bien aussi)
10 cl de jus de tomates, obtenu avec une à deux tomates
la chair cuite des tomates + 1 oignon découpé en petits morceaux
1 oeuf
1/2 sachet de levure chimique
1 CS d'huile d'olive
herbes au choix : basilic, thym...

On commence par faire cuire doucement à la poële les tomates pelées et concassées, dans l'huile, avec l'oignon coupé en petits morceaux et un peu de sel. De ce mélange on extrait ensuite le jus de tomate avec un petit égouttoir qui fait tamis. S'il y en a plus que 10 cl, on peut le garder pour faire une sauce d'accompagnement pour les pancakes.

Dans un saladier, battre l'oeuf, ajouter le jus de tomate, la farine tamisée avec la levure. Saler, mélanger quelques instants au fouet pour obtenir une pâte épaisse mais plutôt lisse, à laquelle on ajoute la purée de tomates et oignon.

A ce stade, pour des pancakes réussis, il est important de laisser reposer la pâte, au frais, au moins une heure.

On peut alors ajouter des herbes aromatiques de son choix, persil, thym...

Pancakes_tomate_oignon2

La cuisson se fait à feu doux, par petites louches déposées dans une poële à crèpes. La pâte étant un peu épaisse, elle s'étale peu, ce qui permet de faire plusieurs pancakes à la fois. En cuisant, elle fait de petites bulles. Au bout d'une minute environ, on retourne les pancakes pour cuire l'autre côté. On peut les manger froid et les conserver quelques jours mais, pour ma part, je trouve que le meilleur moment pour apprécier leur moelleux est peu après la cuisson, quand ils sont juste tiédes. 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cicerolle 429 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte