Magazine

Des vacances écolos !!

Publié le 25 juillet 2008 par Salomethan
Posté par Franck 25 juillet, 2008

1

Se charger le moins possible est une première étape sur la route de vacances légères… © Getty Images

Un sac plus léger pour partir l’esprit libéré

C’est les vacances, profitez-en pour vous (re)mettre au vert, vous libérer l’esprit et le sac ! Ne vous encombrez pas trop et faites au plus utile. Profitez-en pour acquérir lampe dynamo et radio solaire, utiles au camping, durables et de plus en plus dans l’air du temps. N’oubliez pas une gourde, pour les jours de forte chaleur, sans compter que l’eau est rare dans certains pays et donc à préserver. Favorisez les sacs en chanvre au sac en PVC et optez pour des vêtements en coton biologique, non allergènes et légers pour l’été. Enfin, votre trousse de toilette contiendra absolument de la lessive sans phosphate, voire un simple savon et un shampooing biodégradable. Et pourquoi ne pas tenter une nouveauté : la brosse à dents ionique qui ne nécessite pas de dentifrice. Donc un sac plus léger et plus écolo !

Choisir sa destination

2

Bien choisir sa destination est déjà un geste écologique. © Getty Images

Tout un état d’esprit

Si vous choisissez de prendre en compte les conséquences que peuvent avoir vos vacances pour la planète, plusieurs solutions s’offrent à vous.
Le tourisme durable ou responsable suit les principes du développement durable : les activités et aménagements touristiques respectent et préservent à long terme ressources naturelles, culturelles et sociales des sites accueillants. Le tourisme solidaire concerne souvent les pays en voie de développement (Afrique, Asie) ; il permet aux populations locales de bénéficier des retombées du tourisme, car réalisé en collaboration avec elles.
Ceux qui pratiquent l’écotourisme seront plongés dans la nature et contribueront à sa protection.
Enfin, l’éco-volontariat va bien au-delà des vacances et consiste à effectuer des missions de protection de la nature et des animaux, variant de quelques semaines à quelques mois.
Dans tous les cas, fiez-vous aux agences certifiées par l’association Agir pour un Tourisme Responsable (ATR), qui garantissent un strict respect de l’environnement.

Et aussi : 15 idées pour sauver les animaux en danger

Chat : Voyager en préservant la planète

En savoir plus : www.tourisme-responsable.org

Le transport

3

Voyager en avion coûte très cher à la planète. © Getty Images

Opter pour un mode de transport doux

Si cela est possible, il faut à tout prix éviter l’avion, énergivore et très polluant (200g de CO2 émis dans l’atmosphère pour 1 000 km contre 14 g pour le TGV), ainsi que les croisières : un bateau de croisière produit chaque jour des émissions équivalentes à 12 000 voitures et jusqu’à 120 000 litres d’eaux usées.
Si vous devez absolument prendre l’avion, évitez là encore les vols de nuit car les traînées de condensation à ce moment-là contribuent de façon significative à l’effet de serre, en étant à l’origine de ce qu’on appelle le forçage radiatif.
Si vous voyagez en voiture, vérifiez la pression des pneus, arrêtez votre moteur si vous stationnez plus de 10 secondes et roulez plus lentement, vous économiserez carburant et stress au volant. Une fois arrivé sur votre lieu de vacances, laissez la voiture au garage et profitez-en pour utiliser les transports, louer des vélos et marcher pour profiter des lieux.

Et aussi : Conseils pour réduire sa consommation de carburant

Protéger la nature sur place

4

Ni déchets, ni dégradations dans la nature ! © Getty Images

Seulement un peu de bon sens…

Quelques précautions de base sont à prendre sur votre lieu de vacances.
En premier lieu, ne vous laissez pas aller : veillez à ne pas jeter vos déchets n’importe où, même ceux qui vous semblent biodégradables, car les fruits par exemple peuvent contenir des pesticides qui laisseront des traces bien plus néfastes que vous ne le pensez. Si vous partez plusieurs jours, pensez à prendre des sacs accueillant vos déchets. D’autre part, certains déchets sont potentiellement dangereux pour la faune locale, les tortues par exemple peuvent confondre les sacs plastiques avec des méduses…

Pensez également au tri sélectif, en prévoyant des contenants que vous amènerez ensuite dans les bennes prévues à cet effet, au bout du camping ou dans la commune où vous êtes.
Côté nourriture, consommez local, vous goûterez de nouvelles saveurs qui auront d’autant plus de goût qu’elles sont consommées sur place, mais évitez de consommer des espèces en voie de disparition, comme la baleine au Japon, la chauve-souris aux Seychelles ou certaines espèces de thon protégées.
Renseignez-vous toujours bien sur ce point avant votre départ.

Que faire sur place ?

5

Les vacances sont idéales pour essayer les sports de nature. © Getty Images

Un peu d’exercice

Profitez des vacances pour vous (re)mettre au sport ! Mais pas n’importe lequel.
La randonnée tout d’abord est l’approche la plus écologique et la plus agréable pour observer la nature. Restez réservés pour ne pas perturber la faune et imitez les animaux, soyez discrets sans laisser de traces de votre passage. Le VTT, plus intense doit se faire sur les sentiers balisés, en évitant de déborder pour ne pas perturber les animaux.
Concernant les sports d’eau vive, ils sont d’excellents moyens d’entrer en contact avec la nature : évitez seulement de racler le fond des rivières avec votre canoë pour ne pas détruire les organismes présents dans le sable… La spéléo, l’escalade sont également des sports de nature appréciables.

Profitez de ces moments de détente pour apprendre et montrer à vos enfants les richesses des milieux naturels.
Bannissez tous les sports utilisant des engins à moteur, tels que jet ski, bateau à moteur, moto mais aussi le golf, dont le secret des greens vert est une utilisation outrancière d’eau.

Tous à la plage !

6

Le littoral constitue un écosystème fragile à protéger. © Getty Images

Attention aux eaux de baignade

Si la plage est la destination estivale favorite des vacanciers, cet engouement n’a pas un impact neutre sur le littoral. Selon une étude de la Surfrider Foundation, 1 plage française sur 10 pourrait être impropre à la baignade d’ici 2015, si aucune mesure n’est prise pour lutter contre la pollution.

Vérifiez ainsi la qualité des eaux de baignade avant de vous rendre sur la plage. Le label Pavillon bleu est un gage de qualité, qui récompense chaque année les communes engagées dans une démarche de gestion environnementale de leur littoral.

Profitez du soleil pour vous remettre en forme et prendre quelques couleurs. Une cure de vitamine C et E vous évitera d’avoir à prendre de gélules préparant au bronzage. Il existe par ailleurs des crèmes solaires bio qui vous protègeront des méfaits du soleil.

Et aussi : Le classement Pavillon bleu 2008

En savoir plus : Sur le site de Pavillon bleu

En savoir plus : Sur le site de la Surfrider Foundation

Se loger

7

Choisir un logement où l’on se préoccupe du milieu naturel. © Getty Images

Un panel d’hébergements proches de la nature

Il existe désormais une offre diversifiée en terme de logements de vacances écolos. De nombreux labels ont donc vu le jour, sachez vous y retrouver :
- Les gîtes de France n’ont pas forcément une démarche écologique pure, mais sont la plupart du temps situés dans un environnement naturel protégé
- Les gîtes Panda sont majoritairement situés dans un parc naturel, auxquels le WWF accorde ce label si le logement est situé dans un environnement naturel de qualité, fournit des informations pédagogiques sur le milieu environnant et est géré par des propriétaires soucieux de la préservation de l’environnement
- Le réseau Bienvenue à la ferme respecte une charte éthique intégrant des critères environnementaux
- La Clef Verte est un label de gestion environnementale pour l’hébergement touristique mené par la Fondation pour l’Education à l’Environnement depuis 1998
- Enfin, il existe un moyen sympathique et proche de la nature pour dormir : les cabanes dans les arbres, dont le succès ne tarit pas.

Et aussi : Huttopia : les irréductibles campeurs

Écolos en France…

9

La France aussi recèle de nombreux coins de nature. © Getty Images

De nombreux moyens de se rapprocher de la nature

De nombreux parcs nationaux partout en France permettent de s’aérer les poumons tout en profitant discrètement de la nature.
De nombreux gîtes labellisés dans des environnements naturels préservés vous accueillent.
Il existe également un type de camping pas comme les autres, Huttopia, où vous retrouverez le doux parfum du bois de Douglas dans les cabanes et profiterez de la piscine écologique.
Pour en apprendre un peu plus sur la faune, la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) organise des week-ends de découverte des oiseaux.
Pour marcher, la France est également bien dotée en GR, chemins de Grande Randonnée, dont vous pourrez parcourir un petit bout comme un grand tour !
Inutile de faire des kilomètres pour en prendre plein les mirettes !

Souvenirs, souvenirs

8

Il faut veiller à ne pas acheter d’objets issus d’espèces animales. © Getty Images

Pour rester sur un bon souvenir

Si vous souhaitez ramener des souvenirs de vos périples, prenez garde à ne pas choisir des objets provenant d’espèces animales. Sans le savoir, vous pourriez contribuer à la disparition de celles-ci : si certaines sont évidentes comme l’ivoire ou les coraux, d’autres pourraient vous paraître accessibles, comme des coquillages ou des articles en cuir.
Ne cédez pas à la tentation et renseignez-vous sur les espèces menacées dans le pays où vous vous rendez.
De même, aucune espèce animale ou végétale ne devra être déplacée sans l’accord des douanes, qui seront intraitables. Le trafic d’espèces sauvages vient au troisième rang mondial, juste après celui de la drogue et des armes.
Dans tous les cas, préférez les souvenirs qui contribuent à l’équilibre économique local.
Quoiqu’il en soit, les meilleurs souvenirs sont dans la tête et si vous avez l’âme d’un photographe, optez plutôt pour un appareil numérique que pour un jetable, les photos n’en seront que plus belles…et plus écolos !

En savoir plus : www.eu-wildlifetrade.org

Le retour…

10

Faire son possible pour que les générations futures puissent profiter de la beauté de la nature. © Getty Images

Pour les générations futures

Si vous n’avez eu d’autre choix que de prendre l’avion pour la destination de vos rêves et que votre conscience écologique vous tracasse, il est encore temps de vous rattraper à votre retour. Ce n’est pas un retour en arrière mais un moyen de participer financièrement, à hauteur des émissions de gaz à effet de serre émis pendant votre trajet, à des projets de protection de la nature et de l’environnement. Les trois opérateurs les plus connus sont Action Carbone, Climat Mundi et CO2 Solidaire.
Nature et Découvertes propose également des vignettes à offrir ou à s’offrir, et à coller sur sa voiture désormais “neutre” en émissions, finançant des projets de protection de la nature.
Le calculateur du site voyages-sncf.com permet par ailleurs de choisir son moyen de transport en fonction de son impact sur l’environnement… où le train est évidemment le grand gagnant !

En savoir plus : www.actioncarbone.org

Le site de CO2 solidaire : www.co2solidaire.org/fr/calculsCO2/

Le site de Climat Mundi : www.climatmundi.fr

En savoir plus

Des vacances mémorables et tournées vers la sauvegarde de la planète

Que vous partiez en France ou à l’étranger, il existe des astuces simples pour éviter de laisser à la Terre l’empreinte de vos vacances. Pensez à un sac léger et dépourvu d’objets futiles, optez pour des produits naturels et écologiques et pourquoi ne pas en profiter pour vous habiller bio de la tête au pied, ce n’est pas forcément plus cher et le confort du coton bio ou du bambou sont incomparables !
Pour ce qui est des cosmétiques, là aussi crèmes solaires et autres shampoings existent quasiment tous en version écologique. N’oubliez pas de glisser quelques sacs en plastique pour vos longues balades, où vous mettrez les restes de votre pique-nique ou d’autres restes indésirables pour la nature que d’autres personnes moins consciencieuses que vous, auront abandonné.

Pour le logement, toute une panoplie de labels plus ou moins stricts sont délivrés depuis quelques années aux gîtes ruraux et écologiques. Le camping est encore le meilleur moyen de profiter de la nature, perché dans un arbre ou sous sa tente, équipé de sa lampe à dynamo.
Pourquoi ne pas se rafraîchir en dévalant les torrents des rivières françaises ou en grimpant en altitude dans les nombreux parcs naturels français ? La France offre ses coins sauvages à tous les curieux en recherche de quiétude.

Enfin, n’oubliez pas de vous renseigner avant de partir et sur place sur la nourriture et sur les souvenirs que vous pourrez emporter : n’achetez jamais d’objet qui pourrait vous sembler provenir d’un animal. En voie de disparition ou pas, cet acte contribuera à créer un marché néfaste à ces espèces.

Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à consulter le site de la Coalition Internationale pour un Tourisme Responsable, qui organise chaque année la Journée Mondiale pour un tourisme responsable.

Vos petits gestes au quotidien pour la planète
Vous êtes particulièrement fier d’un geste ou de gestes que vous faites pour préserver la planète au quotidien. Partagez vos bonnes idées avec les lecteurs. Témoignez
Et aussi : Reportage Huttopia : les irréductibles campeurs
L’Homme, un danger pour la planète ?
15 idées pour sauver les animaux en danger
Combien dépensez-vous en CO2 chaque année ?
Ushuaïa Voyages : la nature sous toutes les coutures

Perso, Voyage

Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Nom

E-mail

URI

Votre Commentaire
</p> <p> <input name="submit" value="Poster" class="Cbutton" type="submit" id="submit" tabindex="5"/> <input type="hidden" name="comment_post_ID" value="146"/> <input type="hidden" name="redirect_to" value="/?p=146"/> </p> </form> </div> <!--do not delete--> <!--single.php end-->


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Salomethan 7 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte