Magazine

Le clan

Publié le 28 juillet 2008 par Jfa

L’épisode de l’arbitrage en faveur de B. Tapie n’est que le dernier d’une confiscation progressive de la République au profit du clan présidentiel, des amis et, plus généralement, de ceux qui sont susceptibles de le servir.

Rappelons l’affaire: après une décision de la Cour de Cassation, théoriquement ultime organe de de recours, défavorable à l’ex-homme d’affaires, le Ministère des Finances décide de confier le problème à un jury constitué par ses soins. D’après les médias, cette procédure avait été proposée, pour cette affaire, par N. Sarkozy il y a déjà quelques années.

Pour l’ex-juge Eva Joly “le recours à cette procédure arbitrale “est extravagant et exceptionnel”… (Libération). Une telle procédure est en outre scandaleuse car elle intervient alors qu’une procédure judicaire court toujours et que de l’argent public est en jeu. Une fois de plus, les contribuables vont payer les amis du clan, et pas une paille: 285 millions d’€, dont près de 35 millions de “préjudice moral”

Bercy, et la Ministre Lagarde, qui sont à l’origine du choix de la procédure, ne semblent pas vouloir faire appel, malgré le coût pour le budget de l’état (Le Monde). Encore une affaire qui sent fort!

Mais ceci n’est que le dernier épisode en date, après le milliard d’€ de publicité des chaînes publiques au profit des amis Bouygues et Bolloré, le cadeau aux plus riches du “bouclier fiscal”, une politique systématiquement alignée sur les positions du Medef, Areva qui va bientôt atterrir dans le giron du même Bouygues, …

Et sans parler des centaines de millions dépensés pour une propagande gouvernementale destinée à nous faire prendre la politique au bénéfice du clan pour une défense de l’intérêt général.

Autre sujet: “A la santé de l’assurance privée“, sur l’excellent blog Déchiffrages.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jfa 25 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte