Magazine Politique

Israël : Qui veut tuer Sarkozy ?

Publié le 28 juillet 2008 par Melusine

Il semble bien que le 24 juin dernier, alors qu'il achevait un voyage de 48h en Israël et s'apprêtait à reprendre son avion sur le tarmac de l'aéroport Ben Gourion de Tel Aviv, Nicolas Sarkozy ait échappé de justesse à une tentative d'assassinat. Ce sont du moins les conclusions des Services secrets russes, comme vient de le révéler le journal nationaliste Zavtra (mais je n'arrive pas à mettre la main dessus). Et ils ont certainement raison tant la version officielle reprise par les médias - un suicide - comporte d'invraisemblances et de contradictions. Le suicide d'un garde druze de l'IDF (Israel Defense Forces), Raed Asaad Ghanan, 32 ans, qui se serait jeté d'un toit de l'aéroport tout en se tirant dans la tête une balle de fusil d'assaut M-16 au moment même où, à 100m de là et dans sa ligne de mire, Sarko et sa Carla prenaient congé du président israëlien Shimon Pérès et du premier ministre Ehud Olmert... ça me rappelle cet employé de l'ambassade de Roumanie au temps de Ceaucescu, suicidé en se jetant par la fenêtre, un poignard planté dans le dos ! Vous y croyez, vous ?

Les coups de feu, couverts par la fanfare (c'est minuté comme du Hitchcock, cf. le final de L'homme qui en savait trop), auraient fait deux morts, l'un dont on ne parle pas, un officier de sécurité français qui devait donc se trouver à proximité de Sarkozy, l'autre qu'on a présenté comme le suicidé et qui apparaît plutôt comme l'homme qui en savait trop ! Bah, ce n'était qu'un Druze ! Il est à noter que deux autres témoins gênants, deux femmes soldates israéliennes, se sont opportunément évanouies après l'incident - Quelle émotion !, - au point de nécessiter une hospitalisation prolongée loin des curieux... Et le lendemain de l'attentat, l'aéroport Ben Gourion a été bouclé au prétexte d'un vaste exercice de simulation de sauvetage décidé subitement. Quant au garde qui était de faction avec le malheureux Ghanan, personne ne semble vouloir s'interroger de trop près sur son cas. Toujours est-il que la responsabilité du Mossad est directement engagée dans cette affaire, d'abord parce qu'il a failli, et surtout parce que le tueur pourrait bien sortir de ses rangs.

Pourquoi, me direz-vous, le Mossad aurait-il voulu éliminer un inconditionnel d'Israël ? Eh bien, hypothèse pour hypothèse, peut-être tout simplement parce que les enragés du sionisme qui constituent le gros des troupes des Services secrets israëliens, à commencer par leur chef, le général Meir Dagan, n'ont pas, mais alors pas du tout apprécié le discours de Sarkozy devant la Knesset. Comme à son habitude, Sarko a dit tout et le contraire de tout. Nous, Français, commençons à être habitués, mais les Juifs ne s'attendaient peut-être pas qu'il leur mente ; ou peut-être ont-ils pris pour argent comptant ses déclarations en faveur de la création d'un Etat palestinien avec Jérusalem pour capitale. Pourtant ça ne mange pas de pain les déclarations. Mais sûr que pour des types qui se proposent ouvertement d'exterminer les Palestiniens, ça passe mal ! Sarközy, ou la figure du traître...

En tous cas, la seule vidéo disponible de l'attentat est bidouillée (les images du moment crucial ont été retirées et il n'y a pas le son). Un détail curieux, cependant : au lieu de planquer Sarko, ses gardes du corps l'invitent à monter sur la passerelle à découvert... Il sera intéressant de suivre dans les prochains mois la carrière du colérique Dagan, né Huberman, 63 ans, qui, en principe, vient d'être reconduit à la tête du Mossad jusque fin 2009. En principe...


Sources :
http://web.israelinsider.com/Articles/Security/12942.htm
http://fr.altermedia.info/general/tentative-dassassinat-ou-suicide_14638.html
http://mecanopolis.wordpress.com/2008/06/25/etrange-depart-disrael-pour-nicolas-sarkozy


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Melusine 139 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines