Magazine Politique

Banana republic n'a plus le moral (encore?)

Publié le 29 juillet 2008 par Dagrouik

Ca devient une habitude. Qu'il fasse beau, qu'il fasse moche, chaud ou froid. Qu'ils soient en vacances ou pas , le moral des ménages est en berne, il baisse chaque mois et perfore à chaque fois le plancher pour établir un nouveau record. A chaque fois on trouve un indice partiel qui permet aux zozos de l'UMP de mentir, mais le mois suivant celui-ci est à nouveau en berne. Il faut croire que l'électeur sarkozy de mai 2007 n'est plus aussi joyeux qu'à l'époque. Flags technorati de rigueur: ducon et povcon.

carla_queen_foldingue.png

C'est donc ça la rupture. Les lendemains qui chantent, la croissance qu'on irait chercher avec les dents et tout le bazar des CONS-Muniquants. On se demande ce que nos collègues de droite vont penser, ce que le TV officielle va annoncer aussi. Surtout que la livrée du jour est assez inquiétante, entre avril et juin, les mises en construction de logements ont baissé de 28% et les permis de construire de 15%.

Mais là, le ministère a une opinion un peu particulière : "le nombre de mises en chantier est vraisemblablement sous-estimé, surtout pour l'habitat individuel, en raison de retards dans la remontée des informations de déclarations d'ouverture de chantier suite à la mise en place de la réforme" du permis de construire au 1er octobre 2007. "Les perturbations imputables à cette réforme, qui n'affectent plus que les mises en chantier, pourraient persister encore deux ou trois mois". Tout ça est un problème de thermomètre et de déclaration d'ouverture de chantiers. Tout ça c'est à cause de Mistral et de ses collègues : Ces brigands sont donc une cause de baisse du moral des ménage, honte à eux ! C'est même pire que tout : Concernant les mises en chantier, les logements individuels régressent fortement sur les trois derniers mois de 35,6% à 36.851 unités, et de 12,4% sur un an, à 200.859 unités. Les logements collectifs baissent aussi, de 20,9% sur le trimestre, à 37.638 unités, mais continuent à progresser sur un an de 1,1%, à 174.749 unités.

Moral des ménages

La dépêche AFP permet de comprendre l'étendue du désastre en terme de moral des ménages.

PARIS (AFP) — Le moral des ménages français a encore chuté de deux points en juillet, à son niveau le plus bas depuis 1987, en données corrigées des variations saisonnières, a annoncé l'Insee mardi.

L'indicateur qui le mesure s'est établi à -48 contre -46 en juin, selon l'Institut de la statistique. Il s'agit de la treizième baisse consécutive de cet indicateur, qui existe sous cette forme depuis 1987.

13e baisse consécutive soit un an et un mois. Tiens ça correspond pile poil avec l'arrivée de sarkozy au pouvoir. Aurait-il promis tout et n'importe quoi ? comme par exemple des baisses d'impôts irréalistes et qui sont désormais oubliées ?En effet , la priorité absolue n'est pas de baisser les impôts, c'est Lagarde qui le dit désormais.

Au mois de juillet, l'opinion des ménages sur le niveau de vie en France continue de se dégrader, qu'il s'agisse de son évolution passée (qui passe de -79 à -83) ou future (de -57 à -60). Leur opinion sur l'évolution passée de leur situation financière personnelle se détériore également (passant de passant de -35 à -37).

Ca vous rappelle quelque chose, je serai le président du pouvoir d'achat .. ou un truc comme ça. Allez zou, encore une promesse tombée à l'eau. Les fruits et légumes augmentent de 11% selon l'INSEE, elle devrait comparer ça avec les bénéfices de l'agro-alimentaires et de la grande distribution qui se goinfre à coup de marges arrières et de pression sur les producteurs. Tout cela subventionné avec 250 millions d'aides et d'exonération de cotisations sociales.

En revanche, les ménages sont ce mois-ci plus optimistes concernant ses perspectives d'évolution (de -23 à -21). Le solde sur l'opportunité de faire des achats importants est stable au mois de juillet, après avoir reculé en juin.

Tiens en parlant de soldes, les dernières n'ont-elles pas été mornes aux dires des commerçants ?Et dans le domaine immobilier ne sont ils arrivés au somment de la bulle ? la suite ne semble pas réjouissante :

krack.png
Parmi les victimes de cette crise, est aussi concernée une classe modeste qui s’est endettée à taux variable. «Nous sommes en train de vivre une récession. A fortiori, avec la hausse des taux d'intérêts, ces ménages vont voir augmenter leur crédit. Ce qui peut s’avérer très grave», s’inquiète Marc Touati. Selon, lui, le pire reste à venir également pour ceux qui ont spéculé ou qui ont investi dans des biens destinés à la défiscalisation (ex: loi de Robien).

L'immobilier commence à ralentir, si les spéculateurs en souffrent , d'après vous qui va payer les pots-cassés ? Et dans le domaine du travail, la situation n'est pas très bonne non plus : la valeur travail ou la valeur du travail, c'est oublié :

L'opinion des ménages sur les perspectives d'évolution du chômage se dégrade nettement en juillet.

Ah ben zut alors, la grande loi sur les chômeurs va permettre de payer 40% moins cheraprès 1 an de chômage, elle sert à quoi ?Ca ne redonne même pas le moral aux insiders ou aux autres ? Lefebvre, ce sinistre bouffon, va avoir beaucoup de travail à la rentrée, moi je vous le dit.

Les ménages sont un peu plus nombreux à estimer être capables d'épargner dans les prochains mois.

Epargner c'est aussi se serrer la ceinture pour prévoir les gros coups dur, ou des événements comme la rentrée, les gamins qui grandissent, ou des travaux à faire.

A l'inverse, leur opinion sur leur situation financière actuelle se déprécie légèrement, tout comme celle sur l'opportunité d'épargner.

Belle pirouette, ils s'estiment capables , donc se disent "si on doit se serrer la ceinture on le ferra", mais pour l'instant ce n'est pas opportun. Mais pourtant notre brave überpresident s'amuse , la reine se fait prendre en photo les pieds sur le canapé dans Vanity Fair ou pose sur le toit de l'Elysée. Le prince Jean s'imagine déjà avec un destin national. Tout ça sans doute pour faire oublier d'autres chiffres, ceux du sondage mensuel de Juillet du Figaro réalisé par TNS-SOFRES. 81% ( +2) des sondés pensent que les choses ont tendance à aller plus mal. Ils ne sont certes plus que 66% ( -11%) à penser qu'il y aura Beaucoup de conflits sociaux dans les 2 ou 3 prochains mois. Mais ils sont 58% (+1) a penser qu'ils risquent d'entraîner le recours aux affrontements et à la violence. Ca a déjà commencé hier avec le sous-ministre chargé d'expliquer aux villes que les militaires vont partir ailleurs.

N'est ce pas là en plus le rêve de Sarkozy, ça lui permettrait de bomber le torse... sauf que là, le pari serait risqué, très risqué. Les médias sont certes sous contrôle, mais cela ne suffit plus... la preuve: Les gens perdent le moral malgré la grotesque et pénible campagne de pub du chauve-luisant Thierry Saussez...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dagrouik 2453 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines