Magazine Culture

Dénoncer les bouses et proposer des alternatives: le rôle des blogueurs face à la presse écrite

Par Lise Marie Jaillant

Chirico_Muses Mon grand ami François Bon invite les blogueurs à ne pas se contenter d'être "les médiateurs de la chose écrite". En clair, il ne suffit pas de reprendre le buzz orchestré par les médias traditionnels, qui ne sert que quelques auteurs bien établis (Christine Angot, Régis Jauffret,...) Il est temps que la blogosphère s'autonomise en soutenant des auteurs en marge des circuits traditionnels de promotion.

Jusque-là, je suis entièrement d'accord. Je n'ai d'ailleurs pas attendu François Bon pour lancer une rubrique "auteurs/ éditeurs en marge" et pour inviter d'autres blogueurs à faire de même. Cette semaine, je vous propose une interview de Jean Grégor, qui vient de sortir "Tu aurais pu" chez Balland.

Cependant, je suis persuadée qu'il faut continuer à parler des auteurs hype du moment. Tout simplement parce que leurs bouquins sont à 90% médiocres, alors que la presse littéraire les porte aux nues. Exemples récents: Tristan Garcia, qui a déçu pas mal de lecteurs (voir les commentaires de ce post), Aude Walker, Colombe Schneck...

Donc certes, les blogueurs doivent parler d'auteurs pas ou peu connus. Mais il ne faut sous aucun prétexte laisser le champ libre aux Inrocks, Télérama, Technikart, Lire et autre Magazine Littéraire: si un auteur est présenté comme une révélation, alors que son bouquin est une bouse, dites-le haut et fort. Vous éviterez ainsi aux autres lecteurs de se faire avoir. Et vous assurerez un peu de publicité négative au royaume du "tout le monde est sympa, tout le monde écrit bien"...

Sce de l'image


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lise Marie Jaillant 301 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines