Magazine

Petit gros grande gueule

Publié le 05 septembre 2008 par Amaury Watremez @AmauryWat

verre.jpgOn a un beau être un petit gros, un type drôlement compliqué, "cynique et anar de droite", "méchant comme une teigne et onaniste de sacrisitie" (je cite les qualificatifs reçus de certains commentateurs), on a l'habitude des passions rapides, de l'excessif et pourtant on ne voit pas quand on s'emporte trop vite. En l'occurence aux dépens de monsieur Naulleau, suite à une anecdote malveillante et fausse propagée par une admiratrice de Christine Angot (ce qui aurait pu et dû me la rendre suspecte assez vite il est vrai), et quand bien même on a le droit d'être de mauvaise humeur. Ce qui me met le plus en colère est que j'ai cédé à ce lieu commun qui veut qu'un type qui passe à la télévision tombe forcément dans le consensuel et le mièvre, hors ce n'est pas Eric Naulleau qui a perdu de sa virulence, ce sont les livres les plus médiatisés qui ont perdu de leur intérêt. Et je suis tombé dans la pipôlerie de bas étage. De plus, ce qu'il a dit sur Boccolini était finalement assez juste à la réflexion, puisque en dehors de lui, personne ne le dit car nous vivons une époque de révérence forcenée sans commune mesure avec une autre dans le passé, si, peut-être n'importe quelle cour.

Enfin, mon ego en augmente encore, ainsi que mon orgueil,(je ne suis pas un type modeste), il m'a encouragé à continuer ce blog. Ce que je ferai avec un plaisir renouvelé...

Pourquoi un verre, sinon pour le remplir d'un breuvage acceptable et trinquer avec.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Amaury Watremez 23220 partages Voir son profil
Voir son blog