Magazine

Le précaire et les électeurs sarkozistes

Publié le 17 octobre 2008 par Amaury Watremez @AmauryWat
emploi_precarite_Charb.jpgLe précaire enseignant dont il fût question parfois sur ce blog m'a donné quelques nouvelles qu'il me semble intéressant de livrer. On sait que depuis la rentrée, c'est 11300 postes de l'Éducation Nationale qui ont été supprimés, à commencer par ceux des plus précaires, à savoir les non-titulaires, ces enseignants remplaçants "bouche trou" licenciés donc sans préavis. C'est une politique dire de rentabilité, moins d'enseignants devant plus d'élèves et les titulaires du concours qui exerçaient aussi des remplacements sont également sédentarisés . Ce précaire enseignant m'a raconté que pourtant dans son entourage, comme dans celui d'autres précaires, où l'on a voté Sarko au deuxième tour, on suggère que l'on ne veut plus de lui pour une raison ou une autre dont son incompétence, "on reprendrait quelqu'un qui est contractuel depuis huit ans quand même", oui si le monde où nous vivions était celui des Bisounours, c'est à peine parfois si l'on n'affirme pas que c'est à cause d'un vice caché ou d'une perversion. En fait, c'est à cause de votre vote sarkoziste chers électeurs du gnome surélevé, de votre incapacité à voir plus loin que le bout de votre nez, à réfléchir aux conséquences du bulletin que vous mettez dans l'urne. Lui, d'ailleurs, Nabot Ier talonnettes ne fait qu'appliquer la politique qu'il avait annoncée. Je n'ai pas d'illusions, ces électeurs sans cervelle continueront à voter qui pour des idées reçues qui leur servent de pensée politique, qui par bêtise ou simplement pour le louque du personnage. Il y aurait de quoi devenir cynique.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Amaury Watremez 23220 partages Voir son profil
Voir son blog

Dossier Paperblog