Magazine

Gare au vélo Stan !

Publié le 20 octobre 2008 par Groupe Ble Lorraine @BLElorraine

Décidément les réalisations parisiennes ont le vent en poupe en Lorraine. Déjà avant l’importation de la fameuse Nuit Blanche à Metz début octobre, Nancy avait inauguré et mis sur place fin septembre son Vélib’, le VélOstan, sous les yeux ébahis de la statue du bon vieux Stanislas, dont l’allusion a bien évidemment été à nouveau exploitée, à l’image de l’ensemble du réseau de transport de la cité ducale. Que voulez-vous, nous n’allons tout de même pas condamner ces heureuses initiatives, ou plutôt « reprises ». Mais quelques précisions sont néanmoins toujours les bienvenues. 

Lancé par la Communauté Urbaine du Grand Nancy (CUGN) et géré par le groupe de communication JC Decaux, numéro un mondial du vélo en libre-service, VélOstan compte déjà 25 stations de location accessibles 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, pour un total de 250 vélos et 560 points d’accroche. Le développement prévoit à terme 105 stations et 1050 vélos. La  seconde phase d’extension est programmée pour le printemps 2009, sous forme concentrique autour des zones déjà desservies. Les premières stations ont donc été installées à proximité de la gare, de la place Stanislas et des stations de bus et de tramway. Ceci afin d’encourager les Nancéens à utiliser avec souplesse les moyens de transports alternatifs à la voiture. Et à première vue, le message semble bien avoir été entendu, puisque ce sont plus de 600 abonnements courte et longue durée qui ont été souscrits et plus de 1500 locations les cinq premiers jours d’exploitation. A noter enfin que l’agglomération possède également cinq boutiques de location longue durée, à savoir Gare de Nancy, Nancy-Thermal, Nancy-Stanislas, Facultés des Sciences et Mairie de Pulnoy. Nancy figure donc désormais sur la longue liste des villes équipées du système JC Decaux, sur laquelle se trouve également et entre autre Vienne, Séville, Lyon et Marseille, mais absolument pas … Metz. En effet, la ville de Metz réfléchit quant à elle à la mise en place d’un système beaucoup plus « novateur », à savoir un vélo en libre-service à … moteur !  Et ceci, comprenons le bien, dans le but ultime d’aider à gravir les quelques côtes ponctuant ici et là la cité. C’est sûr que pour le citadin désirant s’attaquer une fois l’an aux pentes escarpées du Saint-Quentin, ce léger coup de pouce peut être utile, mais quant est il pour le quotidien et le centre-ville ? Quoiqu’il en soit gare aux piétons pour les cyclistes !  


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Groupe Ble Lorraine 50670 partages Voir son profil
Voir son blog