Magazine

Le paradoxe de Voltaire

Publié le 28 octobre 2008 par Amaury Watremez @AmauryWat

voltaire.jpgVoltaire , ce vieux parasite mondain persifleur est à la mode en ce moment, certains auteurs se prenant même pour sa réincarnation (en moins subtil cependant). J'aime bien cette opinion de Kléber Haedens (dont "l'histoire de la littérature française" est mon livre de chevet sur le sujet), écrivain devenu infréquentable à tort. Il est sévère mais assez juste :

"Voltaire, conservateur, antidémocrate convaincu, il  plaît à la foule parce que ses idées sont simples, superficielles, correspondent aux vœux du plus grand nombre et s’expriment dans une forme alerte, vive et plaisante". Voltaire, ce fossoyeur de la prose française, cet homme absurde et borné qui a tari toute la sève de la langue..." Kleber Haedens


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Amaury Watremez 23220 partages Voir son profil
Voir son blog