Magazine Culture

Les "loseurs" de la rentrée littéraire

Par Lise Marie Jaillant

  Le milieu hostile de l'édition nous réserve parfois de belles surprises.

Les

Après des mois de  matraquage médiatique, de "Il est comment, le dernier Angot?", "J'adôôôre Nina Bouraoui", et de "Catherine Millet, le retour", le voile se lève enfin et la misère - littéraire et financière - devient flagrante.

Voilà donc la liste des plus gros bides de la rentrée (trouvée sur le blog de Didier Jacob):

La grosse poisse
Bernard-Henri Lévy/Michel Houellebecq : 33925 [ventes au 20/11/08]
Catherine Millet : 28469
Christine Angot : 15171
Nina Bouraoui : 6283
Claire Castillon : 5053
Nathalie Rheims : 4837
Olivier Poivre d'Arvor : 3571

Ah, comme quoi, il y a une justice! Maintenant, on peut espérer que les éditeurs tirent les conclusions de ces désastres, et éjectent tous ces pisseurs d'encre. Je pense notamment à Nina Bouraoui, dont le dernier roman m'est tombé des mains. Du balai! Que tous les loseurs de la rentrée littéraire dégagent et fassent de la place aux wannabes!

[Bon, on peut toujours rêver...]

Sce de l'image


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lise Marie Jaillant 301 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines