Magazine Culture

Vient de paraître : Jean ROYERE & André GIDE - Lettres (1907-1934) - "Votre affectueuse insistance"

Par Spiritus
On se souvient peut-être que Jean Royère fut l'auteur-mystère de notre jeu concours du mois de mars. On se souvient peut-être aussi que je donnai, quelques jours après que l'ami Zeb de Livrenblog eut fourni la bonne réponse, la bibliographie de cet important écrivain qui fut, entre 1905 & 1939, l'un des animateurs essentiels de la vie littéraire. Les "Amis de Saint-Pol-Roux"(1) savent, en outre, qu'il occupe une place de choix dans la vie du Magnifique. Plus qu'un ami fidèle, il lui fut un frère, et j'aurai l'occasion de revenir, dans un prochain numéro du Bulletin, sur cette poétique fraternité.
Les Editions du Clown Lyrique, qui sont décidément bien audacieuses, donc indispensables, publient aujourd'hui la correspondance inédite de Jean Royère & André Gide, soit 53 lettres échangées entre 1907 et 1934, recueillies, annotées & présentées par l'excellent Vincent Gogibu. Il est étonnant ce Vincent Gogibu qui, tout en oeuvrant à l'élaboration de la correspondance générale de Remy de Gourmont, une somme impressionnante à paraître prochainement, en quatre tomes, aux éditions du Sandre, s'est offert cette récréation épistolaire. J'admire l'énergie, l'endurance du bonhomme, et je me tais, n'ayant pas encore le volume en mains, pour laisser place à la présentation de l'éditeur :
Les éditions du Clown Lyrique présentent : Jean Royère – André Gide, Lettres (1907-1934) "Votre affectueuse insistance", réunies, annotées et présentées par Vincent Gogibu.
Cette correspondance inédite propose d’éclaircir les liens ténus qui unirent deux écrivains directeurs de revues aux convictions et aspirations différentes.
Jean Royère, homme de paradoxes ? Car tout en louant sans relâche le talent de Gide, le directeur de La Phalange traite par ailleurs le "maître illustre" de "vieux forban", et la N.R.F. de "revue de cons" très "potache distingué".
À l’heure des célébrations du centenaire de la N.R.F., on appréciera les jugements tranchés de Royère. Parmi les nombreuses correspondances d’André Gide, ce nouvel opus conforte la stature du "contemporain capital" et remet Jean Royère quelque peu sur le devant de la scène.
Jean Royère – André Gide, Lettres (1907-1934) "Votre affectueuse insistance", 53 lettres (dont 18 de Gide), Paris, éditions du Clown Lyrique, 2008, 16 €.
Il a été également tiré 30 exemplaires sur papier vert numérotés et signés par les éditeurs, ils sont agrémentés d’un tiré à part du portrait de Jean Royère (30 €).
OFFRE SPÉCIALE : Jean Royère – André Gide, Lettres (1907-1934) + Jean Royère, En Avignon, (éditions du Clown Lyrique, 2008) : 20 € frais de port offerts.
Pour tout renseignement & commande :
clownlyriquediffusion@yahoo.fr&http://www.clownlyrique.com/.

(1) On trouve plusieurs pages consacrées aux entreprises de Jean Royère (une grande partie des sommaires de la revue Le Manuscrit autographe ; une page dédié à Plume au vent, revue éphémère codirigée par Royère ; la bibliographie de la Collection La Phalange chez l'éditeur Albert Messein) sur le groupe des "Amis de Saint-Pol-Roux". Pour plus de renseignements sur le groupe et pour rejoindre les 50 membres, rendez-vous ici

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Spiritus 452 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines