Magazine

Le pognon et les « djeuns » en 2009

Publié le 16 février 2009 par Amaury Watremez @AmauryWat

1711414622_small.jpgEntendu ce matin devant une boulangerie en attendant le bus à Bernay...

Quatre jeunes sont devant l'entrée, ils comptent leurs pièces jaunes.

Jeune gars « tectonik » (djin slim, coupe en balai-brosse) :

-On a pas assez, un pain au chocolat, ça coûte 1 euro et on a que 95 centimes !

Jeune mi « gothique » (il a un pentacle de sorcier au cou), mi « tectonik », il a un louque bon marché mais soigné dans le genre, avec toile d'araignée au « bic » sur la main droite :

-On a qu'à attendre Sylvain, tiens je le bippe...

Il prend son téléphone l'air inspiré de celui qui a des relations qui comptent mais personne ne décroche :

-Ah, merde, il est pas là.

Quand soudain, roulements de tambour, sonneries célestes, Sylvain le sauveur arrive, grand type costaud, cheveux coupe « marine » en parka fourrée, sac au dos « de marque » :

(Il ne s'arrête pas devant la piétaille, il entre dans le magasin, quelques instants passent, il ressort)

-J'ai acheté que deux pains au chocolat pour vous, moi y faut que je garde deux euros pour acheter le Cid pour la prof de français, c'est cher putain ! (un livre est toujours trop cher aux yeux du djeun en 2009 pour qui c'est une dépense inutile)

Les autres jeunes cons acquiescent ; Sylvain sort de sa poche le dernier modèle de téléphone « ail-fone » :

-Ma mère elle m'a pris le « teutche ène rolle 398 » avec le forfait Orange à 50 euros mais on peut même pas tchatter sur Internet (le djeun adore bavarder sur Internet plutôt qu'en vis-à-vis où il ne saura pas trop quoi dire).

Respectueusement, on regarde l'appareil, Sylvain, grand seigneur, accepte de le passer de main en main sauf un :

-Non, pas toi, Johan, tu viens de toucher les pains au chocolat.

Il croit bon de rajouter, touchant sa parka avec un semblant de volupté :

-Ma mère elle m'a acheté la parka de marque (la marque fait la dignité du djeuns) comme ça samedi, pour que je soye élégant pour la Saint Valentin (fête que les djeuns trouvent très bien en 2009). Ma copine elle était trop contente, avant elle trouvait que je faisais trop « keuss » (se dit en langage djeun de quelqu'un de maigre ou de pauvre, voire qui fait pauvre ce qui est presque la même chose).

Les autres se taisent, remplis de révérence, l'air stupide des gars contents d'avoir un copain et costaud et plein aux as, Sylvain continue sa péroraison (à parler quoi, les djeuns qui me lisent) :

-Et en plus, ma mère nous a inscrit à « 12 coeurs » (émission de téléréalité trash de NRJ12 basée sur le déshabillage et physique et intellectuel de 6 couples de djeuns décérébrés).

Pendant que Sylvain savourait son moment de gloire, mon bus arrivait, et je les laissais là à leurs discours...


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Amaury Watremez 23220 partages Voir son profil
Voir son blog

Dossier Paperblog