Magazine

Le secret de polichinelle sur Stéphane Guillon

Publié le 23 mars 2009 par Amaury Watremez @AmauryWat

guillon-aphatie-france-inter.jpg

Je ne suis pas spécialement fan de Stéphane Guillon mais au moins, le fait que ça emmerde quelque peu le pouvoir sarkozyste me plaît bien. Bien qu'il faille relativiser tout cela, l'emmerdement ira jusqu'à un certain degré et l'humoriste reste dans le système quoi qu'il arrive. Rien que pour les réactions de Rama Yade, Nadine Morano, DSK ou Sarkozy lui-même, je trouve ça pas si mal. On ne lui demande même pas de dire ses chroniques d'une antenne pirate, avec une dynamo qui marche à la manivelle. Tout le monde a besoin de reconnaissance. Je viens même de lire la note d'un auteur se la jouant poète maudit à la Baudelaire, dandy genre Huysmans, content d'être cité par un de ces sales chroniqueurs mondains qu'il raille à longueur d'articles. On est bien peu de choses.

Je ne suis pas sûr que ça fasse changer d'un iota la politique du petit. Je viens de lire une interview de Stéphane Bern qui prétend balancer quelques secrets sur Guillon, son ancien chroniqueur. Celui-ci gagnerait beaucoup d'argent en faisant sa revue de presse du samedi soir sur Canal, 18000 Euros, (note personnelle : ça alors ! Je ne m'en doutais qu'à peine personnellement, la vache ! Quand même ça surprend). Et il se ferait 350 euros par jour avec sa chronique quotidienne sur Inter. Comme Desproges, comme Bedos, il gagne du pognon. Et ça reste du spectacle de la société du même nom.

Des secrets de ce genre, je dirais qu'on le savait déjà. Et au fait, Stéphane Bern, il gagne combien par émissions ? Et avec sa maison de production ? Certainement beaucoup plus.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Amaury Watremez 23220 partages Voir son profil
Voir son blog