Magazine

Le patronat havrais déçu et en colère

Publié le 07 avril 2009 par Havrais

Le patronat havrais s'est dit aujourd'hui partagé entre "la déception et la colère" après l'annulation d'une escale du Queen Mary 2, le plus long paquebot du monde, à la suite d'un préavis de grève de la CGT contre le projet stratégique du Grand port maritime du Havre (GPMH).

fonds.JPG
Le patronat havrais s'est dit mardi partagé entre "la déception et la colère" après l'annulation d'une escale du Queen Mary 2, le plus long paquebot du monde, à la suite d'un préavis de grève de la CGT contre le projet stratégique du Grand port maritime du Havre (GPMH).

Le paquebot dérouté sur Cherbourg

"Obtenir la confiance d'un armateur de paquebot de croisière, c'est un an pour le convaincre que le port est sûr et fiable et c'est deux ans pour le faire venir dans de bonnes conditions", a assuré Yvon Joly, vice-président de l'Union maritime et portuaire (Umep) du Havre, au cours d'une conférence de presse. Il a chiffré à plusieurs centaines de milliers d'euros les pertes engendrées par l'annulation de cette escale pour l'économie locale. A la suite du dépôt du préavis fin mars, la compagnie britannique Cunard à laquelle appartient le Queen Mary 2 a décidé d'annuler l'escale du Havre prévue aujourd'hui et de dérouter ce navire long de 345 m sur sur Cherbourg (Manche).

Préavis de grève pour jeudi

Un autre paquebot britannique, le P and O Oriana, dont l'escale était programmée le même jour a lui-aussi été détourné sur Cherbourg. Le syndicat CGT du GPMH a bien suspendu hier son mot d'ordre de grève en invoquant "la déferlante médiatique" suscitée par cette annulation mais il était trop tard pour reprogrammer ces deux escales au Havre. Ce syndicat s'oppose au projet stratégique en cours d'élaboration au GPMH qui doit organiser le transfert au privé des terminaux et des personnels encore sous statut public comme le prévoit la réforme portuaire de 2008. Il refuse en particulier le détachement de salariés dans les entreprises de manutention qui connaissent aujourd'hui le chômage partiel en raison de la chute du trafic estimée à -25% pour les conteneurs depuis janvier. Le syndicat a déposé un autre préavis pour jeudi, jour de l'adoption attendue du projet stratégique par le conseil de surveillance du GPMH.

Source : AFP.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Havrais 23749 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte