Magazine

Bienvenue dans un monde contrôlé

Publié le 13 avril 2009 par Amaury Watremez @AmauryWat

camera-video-surveillance.jpgAux Champs Elysées ("auux champs z-élysées, pala-lala...") on a installé trois ou quatre panneaux de pub dits biométriques, qui déterminent et photographient de suite le poids, la taille, et l'âge, ou le louque, des passants qui jettent un oeil. Beaucoup de curieux viennent s'y faire ausculter électroniquement pour le plaisir sans doute d'être sur la photo. Dans quelques temps, la plupart des feux rouges seront équipés de caméras et de radars qui empêcheront les infractions. Tout cela est présenté comme un grand progrès, un bien indépassable, au troupeau de consommateurs de plus en plus infantilisé, pouponné, de plus en plus immature qui trouve ça génial. Il n'est pas loin le monde totalement contrôlé des dystopies de Philip K. Dick. Le plaisir, la joie, la famille, les relations sociales, la douleur deviennent progressivement rigoureusement virtuelles. Il est tellement plus simple de parler à une machine souvent colorée agressivement dans des tons enfantins. On est dans le cauchemar d'une des héroïnes de l'écrivain précité, un cauchemar de pavillons de banlieue coquets et automatisés, parfaitement fonctionnel, d'être humains assexués et incapables de passer à l'àge adulte, qui finit par s'écraser sur lui-même. Le troupeau également festiviste trouve cela cool d'avoir une puce dans le bras, qu'on le piste dans ses tribulations, d'être à la pointe des dernières conneries en vogue. Comme argument, on dira bien sûr que si quelqu'un ne commet rien de répréhensible, pourquoi refuserai-il d'être surveillé après tout ? Et d'y perdre toute liberté en toute conscience plutôt que de chercher à améliorer les rapports sociaux, et d'aider les personnes à mûrir enfin. Je trouve étonnant que cette infantilisation entraîne finalement également une déférence et une révérence à l'égard du pouvoir et des autorités jamais vues avant.

Il paraît qu'au Japon, un apprenti sorcier a inventé une puce qui permet de contrôler des rongeurs, mais comme il le dit, bientôt il espère bien en implanter à des êtres humains (toute contradiction sera montrée comme anti-progressiste alors)....

...Et ce sera le bonheur obligatoire.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Amaury Watremez 23220 partages Voir son profil
Voir son blog

Dossiers Paperblog