Magazine Société

Florange : les coups durs s'accumulent

Publié le 19 avril 2009 par Groupe Ble Lorraine @BLElorraine

Décidément, l’avenir apparaît bien sombre pour ce qui reste de la sidérurgie lorraine. Les mauvaises nouvelles deviennent monnaie courante et ce, particulièrement en ces temps de crises, qui touchent de plein fouet ce secteur très exposé aux fluctuations économiques. La direction d'ArcelorMittal a en effet décidé de réduire sa production d'acier, entraînant par là du chômage partiel pour un millier de sidérurgistes sur 2 600 à Florange d'avril à septembre. Un nouveau coup de massue pour les salariés du site. Ainsi la filière liquide est arrêtée. Elle comprend le deuxième haut-fourneau, le premier étant stoppé depuis janvier, l'aciérie et l'agglomération (matériau pour la fonte). En outre, les deux lignes à froid, plus spécialement destinées à l'industrie automobile, sont arrêtées. Ce qui est encore plus préoccupant c’est que la direction n'a pas donné d'indication pour l'avenir de ces lignes de production après septembre. De là les nombreuses interrogations quand à la pérennisation du site malgré l’annonce du projet ULCOS. Les salariés seront quant à eux rémunérés à 82%. Tous espèrent la fin de la spirale infernale. Les syndicats vont tenter de mettre à profit ce temps dans le but de former les 100 sidérurgistes qui viennent de Gandrange.  Ainsi, ArcelorMittal, ce groupe mondial qui a pourtant fait neuf milliards de bénéfices l'année dernière, a encore une fois choisi de privilégier les actionnaires sur le dos des salariés. On commence à connaître le refrain. Toujours est-il, qu’en attendant, on se moque de la souffrance des salariés qui travaillent dans la sidérurgie en Lorraine. 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Groupe Ble Lorraine 50670 partages Voir son profil
Voir son blog

Dossiers Paperblog

Magazine