Magazine Société

Restructurations militaires : le combat continue

Publié le 19 avril 2009 par Groupe Ble Lorraine @BLElorraine

Les restructurations militaires ont particulièrement ébranlé la Moselle, qui représente à elle seule 12% du poids total de la réforme. Metz 10%. Cela dit, nous n’arrivons toujours pas à comprendre pourquoi certains, qui ont pourtant œuvrés à la défense de leur territoire, notamment près de Sarreguemines, arrivent encore à saluer une telle mesure. Un mystère, alors que les Mosellans se demandent pourquoi leur département est si touché. Bitche a eu, comme nous l’avions déjà évoqué dans d’autres articles, l’excellente idée de vouloir rendre sa légion d’honneur. Tout un symbole. Pour autant, la partie ne semble pas encore complètement gagnée pour la cité fortifiée, dans la mesure où la venue des chasseurs de Saarburg ne constitue pas une réalité sur du long terme. Qui peut en effet garantir aujourd’hui que ces soldats ne seront pas d’ici là eux-aussi restructurés. La vigilance s’impose donc, une nouvelle fois.

Concernant le départ du 1er régiment médical de Châtel-Saint-Germain dans l’agglomération messine pour le camp de La Valbonne dans l’Ain, nous savons qu’une étude d’impact était en cours. Mais il n’y aura pas de compromis sur ce dossier. Autrement dit un regroupement s’opérera quoi qu’il advienne, soit à Metz, soit près de Lyon. Néanmoins, il se murmure toujours, mais de manière plus intense, que cette affaire est particulièrement épineuse. Car, d’un côté un transfert à La Valbonne, comme cela était initialement prévu, serait très coûteux et techniquement très difficile du fait de l’insuffisance des capacités d’installation et d’accueil du camp de l’Ain. De l’autre, une remise en cause de ce transfert serait politiquement périlleuse pour le président français. Or, Paris s’est jusqu’à présent toujours montré d’une incroyable fermeté au sujet de la nouvelle carte militaire. Le moindre repli pourrait en effet entrouvrir la boîte de Pandore. C’est bien là le problème. Mais les dés ne sont pas encore jetés, si la rationalité qui caractérise soit disant la France se fait entendre. Tout comme le contribuable…  


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Groupe Ble Lorraine 50670 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine