Magazine

IE en Tunisie, suite

Publié le 20 avril 2009 par Jeromebondu
Suite à un échange avec Salima Kriaa Medhaffer sur l'IE en Tunisie, voici  ci-dessous ses remarques.

-------------------

1- La conscience de l'intérêt de pratiquer la veille stratégique est présente depuis au moins 4 ans Tunisie. Mon travail de terrain date de 2005 et dès cette époque j'ai pu constater que les PME/PMI tunisiennes s'intéressent à une pratique qu’il considéraient comme nécessaire pour la compétitivité de leur entreprise.

2- Il y a eu énormément d'effort dans les structures étatiques comme M. Poincloux l'a bien souligné ... mais qui n'ont pas abouti, à l’exemple de ce qui s’est passé au CEPEX (j'ai suivi ce projet car mon équipe de recherche a été sollicitée). C’est souvent le cas pour les structures qui pensent que faire de la veille c'est investir dans un logiciel super puissant pouvant faire des recherches Internet selon une liste de mots clés... mais qui débouchent parfois sur du temps et de l'argent perdus !

3- Concernant l'appel d'offre du ministère de l'agriculture pour la mise en place d'une cellule de veille (qui date de 2006-2007) je connais l'agence qui a eu l'appel d'offre ... Le projet est encore inachevé, pour plusieurs raisons mais la principale, est la lourdeur administrative.
 
Il est vrai qu'il ya beaucoup à faire en Tunisie, sachant qu'il y a une forte demande depuis plusieurs années.
La volonté y est, mais l'action ... est parfois difficile !
 
Salima Kriaa Medhaffer
Docteur en gestion des Systèmes d’information.
Lire le CR de la conférence sur l'IE au Maroc, et une réaction sur l'IE en Tunisie.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jeromebondu 535 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte