Magazine

Dhorasoo interdit de séjour au HAC

Publié le 15 mai 2009 par Havrais

logo hac.jpgLe HAC a publié aujourd'hui un communiqué afin de faire cesser le débat entre Le Havre et Vikash Dhorasoo.

"Le Conseil de Surveillance du Havre Athletic Club, après lecture de la lettre rédigée par MM. Vikash Dhorasoo et Pierre Walfisz, tient à préciser que comme souhaité par M.Dhorasoo, les instances du club lui ont été totalement ouvertes. M.Dhorasoo et son équipe ont ainsi pu présenter l’ensemble de leur projet aux membres du Conseil de Surveillance ainsi qu’aux 205 actionnaires lors d’une réunion consultative. Cette réunion, organisée sous le contrôle d’un avocat indépendant et d’un huissier de justice, a été conclue par le vote des actionnaires. 97% des votants ont jugé défavorablement le projet de M. Vikash Dhorasoo. Le résultat indiscutable du vote devrait donc pousser MM Dhorasoo et Walfisz a se poser la question de la qualité du contenu et de la pertinence de leur dossier. Le vote suivi de la décision du Conseil de Surveillance ont mis un terme à ces débats. Le Conseil de Surveillance souhaite désormais que le Directoire puisse travailler sereinement et activement à la préparation de la saison 2009-2010 et de l’avenir du club".

Ce communiqué est une réponse à la lettre de Vikash Dhorasoo, dont voici l'intégralité du texte :

"Monsieur le Président,
Messieurs les membres du Conseil de Surveillance,

Lors des différents entretiens avec Mr Noel Marie préalables aux deux réunions du lundi 11 mai, nous avons apprécié le dialogue avec un responsable qui nous semblait conscient de l'importance de son rôle et des enjeux qui entouraient ces réunions. L'exposé de notre projet de développement devant le Conseil de Surveillance s'est déroulé dans le calme et la sérénité, suivi de questions de messieurs Mautalen, Morvan et Triguel auxquelles nous avons répondu précisément, sans que nos réponses ne soulèvent de réaction polémique. J'ai été surpris une première fois lorsque Mr Marie nous a demandé de faire plus court lors de notre exposé du soir, de nous limiter à 30 minutes pour que les actionnaires aient le temps et le loisir de nous poser toutes les questions nécessaires pour se forger un point de vue. Il nous semblait, un peu naïvement, que la meilleure façon de débattre d'un projet de 54 pages jusque là inédit était d'en prendre connaissance le plus précisément possible. Mais tel ne semblait pas être votre point de vue...

Le soir même, respectueux des instructions du Président Marie, nous avons demandé aux membres de notre équipe de raccourcir légèrement leur propos. Les actionnaires poseraient des questions complémentaires après l'exposé à l'aide du dossier écrit ... Dès la première "question", posée par Mr Aubault, nous avons parfaitement compris dans un mélange de stupeur et de colère, pourquoi notre exposé ne méritait pas d'être développé : comment laisser affirmer au vice-président du Conseil de Surveillance, Président de la commission Finances, que le résultat d'exploitation de la saison en cours sera positif alors que le budget officiel prévisionnel transmis par le Président Louvel le 23 avril dernier et déposé à la DNCG le 15 novembre dernier présente un résultat d'exploitation négatif de 3657 k? ? Pourquoi lancer une discussion sur une confusion entre résultat d'exploitation et résultat net ? Nos chiffres concernant la saison en cours ne font que reprendre les chiffres prévisionnels officiels du club et ne PEUVENT donc susciter de discussion... Si une telle erreur était gênante pour un responsable chargé des finances, l'absence totale de réaction de l'ensemble de la Direction du club face à une affirmation aussi fausse que maladroite dans son agressivité, en ouverture des débats qui plus est, ne présageait rien de bon.

Le suite du « débat » nous a malheureusement donné raison et nous a définitivement éclairé sur les objectifs de cette réunion : décrédibiliser, par tous les moyens possibles, un projet dont on ne souhaitait pas véritablement prendre connaissance. Rejet d'un supposé changement de Présidence...absent du projet (notre projet prévoyait un maintien du Président Louvel), utilisation polémique et répétée (déjà évoquée le matin et parfaitement expliquée devant le Conseil) d'une faute de frappe sur la note d'une page remise au Président Louvel alors que le dossier de 54 pages répond à ces interrogations, argumentaire contradictoire (un million c'est très peu, mais si on augmente trop le capital, vous allez prendre le pouvoir ?), polémique sur une information imaginaire entendue à la radio 3 jours avant tout le monde, procès d'intentions sur le rôle que nous accorderions à l'Association , particulièrement amusant lorsqu'on connaît le traitement que lui accorde Jean-Pierre Louvel ...

A aucun moment de ce "débat" qui ne comportait aucune question constructive sur le projet, le Président du Conseil, pourtant garant ce soir là de l'impartialité de la discussion, n'est intervenu. Il n'a pris la parole qu'une seule fois : pour interrompre et éconduire un actionnaire incontrôlé qui demandait malencontreusement à la direction actuelle de livrer quelques éléments permettant de comparer nos démarches et de se faire une opinion... Il est vrai que cette question n'avait pas beaucoup d'importance, comparée à la question centrale de la distribution d'éventuelles dividendes posée par Mr Morvan. Nous avons assez rapidement compris que le débat promis n'aurait pas lieu et que la grande majorité des actionnaires ne souhaitait rien savoir du projet. A aucun moment, les membres du Conseil de Surveillance n'ont jugé utile de livrer aux autres actionnaires les informations recueillies lors du débat matinal. A aucun moment, l'idée de faire profiter le club des multiples opportunités évoquées dans le dossier n'a été évoquée. Une telle unanimité fait plaisir à voir dans un club affichant une santé sportive et financière exemplaire.

Lorsque Mr Marie a donné la parole au Président Jean-Pierre Louvel pour qu'il entame un discours fleuve de conclusion, nous avons enfin et définitivement compris à quel spectacle théâtral nous avions assisté et malheureusement participé. Un discours écrit de plus d'une heure pour conclure une discussion ouverte sur un document et un projet découvert une heure auparavant, ce n'est pas banal...  Mais nous allions enfin en savoir plus sur le projet alternatif d'avenir de l'actuelle direction ! Qu'elle n'a pas été notre déception.. Pas un mot sur la saison prochaine, pas un détail sur la manière dont le club va traverser le pire déficit prévisionnel de son histoire. Il ne doit pas y avoir urgence. Certains chantiers semblaient bien plus pressés : dénigrer la personnalité et les intentions de Vikash Dhorasoo, aligner une série de contrevérités ridicules (poussant l'incorrection jusqu'à décrire l'enterrement de Guy David comme une réunion de comploteurs), donner une leçon de direction sportive à Mr Moutier qui présente, il est vrai, un pedigree sportif ridicule en comparaison à celui du Président Louvel.. Après plus d'une heure d'agressions indignes, il nous fallait subir les mauvais effets de manche d'un Président dissimulant un bilan tragique et une absence abyssale d'idées par un supposé danger de supposés ennemis du club...Il est vrai qu'il faut de toute urgence protéger le club contre des moyens financiers supplémentaires, de nouvelles opportunités de sponsoring, un possible développement international et une direction sportive compétente. Ce type de dangers a déjà tué plus d'un club. Bienheureux Hac,...
Tout bon spectacle ayant une fin, il nous a fallu quitter la salle sans goûter au salut final des artistes. En guise de conclusion de cette soirée pitoyable, vous avez cru bon d'afficher publiquement les sourires et poings levés des soirs de victoire, heureux d'avoir « requinqué » votre Président. Personne n'a jugé utile de vous demander en quoi la situation du club s'était améliorée et ce qui pouvait justifier une telle autosatisfaction. Nos propositions étaient certainement perfectibles. Encore fallait-il les considérer. Notre analyse des limites financières et sportives du HAC est peut-être erronée. L'avenir le dira.  Dans le cas contraire, vous porterez, Monsieur le Président, messieurs, l'immense responsabilité d'avoir malhonnêtement et par tous les moyens à votre disposition empêché un débat serein et constructif quant aux pistes de développement d'un club qui pour être doyen n'en n'est pas moins mortel.
Nous vous prions d'agréer, Monsieur le Président, messieurs les membres du Conseil de Surveillance, nos salutations distinguées

Vikash Dhorasoo Pierre Walfisz"


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Havrais 23749 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte