Magazine

Le canal Seine-Nord Europe

Publié le 09 juin 2009 par Havrais

Antoine Rufenacht.JPGAntoine Rufenacht se dit "optimiste, mais vigilant".

"Pour Le Havre, évidemment, Seine-Nord Europe n'était pas un équipement prioritaire, au contraire, puisque ce canal pourrait donner un avantage à nos deux grands concurrents : Anvers et Rotterdam. Alors que 85% du trafic mondial de marchandises s'effectue par voie maritime, la France ne peut pas se permettre d'affaiblir un grand port comme le nôtre. Mais, parce qu'il semble acquis que ce canal va bien être creusé et que réactiver le transport fluvial est une bonne chose, au lieu de nous plaindre, nous allons saisir notre chance. Et, pour cela, Le Havre ne manque pas d'atouts! D'abord, les réformes portuaires rendent notre site de plus en plus fiable et de plus en plus compétitif. Ensuite, nous gardons l'avantage géographique, car nous sommes proches de l'Atlantique, d'où viennent et d'où partent toutes les marchandises. Nous pouvons aussi accueillir le plus fort tirant d'eau -16 mètres- et aucun estuaire ou écluse à franchir, ce qui facilite la rapidité des rotations; Bref, je reste optimiste, mais vigilant."

Source : L'Express.fr. Photo JeVisAuHavre.com.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Havrais 23749 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte