Magazine Culture

L'été, une période "wannabe-friendly"

Par Lise Marie Jaillant

Lecture_soleil L'été est une période "wannabe-friendly". Moins de travail, moins de pression, donc plus de temps pour l'écriture. Enfin, ça, c'est la théorie. En pratique, il est extrêmement difficile de se motiver pour écrire, même quand on n'a pas grand chose à faire.

Mes conseils pour écrire:

a) Se répéter, comme Douglas Kennedy, qu'il suffit d'écrire 1000 mots par jour, six jours par semaine, pour produire un roman au bout d'un an. Se fixer un objectif, même modeste, permet d'avoir l'esprit tranquille une fois le travail accompli.

b) Faire lire son travail régulièrement: à quelqu'un de sa famille, à un ami, ou - encore mieux - à un autre wannabe. Avoir un avis sur son travail rend le processus de l'écriture moins solitaire. Mais attention à ne pas se laisser décourager par des critiques maladroites.

Si vous êtes tenté d'envoyer votre manuscrit à un éditeur cet été, réfléchissez à deux fois. Entre le 25 juillet et le 15 août, la plupart des maisons d'édition sont fermées ou fonctionnent à un rythme très ralenti. Il est donc probable que votre manuscrit envoyé en début d'été atterrisse en septembre dans les mains d'une stagiaire surbookée. Mieux vaut attendre novembre ou décembre, après la grande foire des prix littéraires, pour espérer accrocher un éditeur...

Sce de l'image


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lise Marie Jaillant 301 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines