Magazine Culture

La Grande Porte qui ne mène nulle part, par Jean-Luc Evard

Par Juan Asensio @JAsensio
d301fc35b017d52388eab2e9f632c27b.jpgMark Rothko, Sans titre, 1969, présent de la The Mark Rothko Foundation, Inc. Copyright © 1997 Christopher Rothko et Kate Rothko Prizel.
Avec ce premier texte, Jean-Luc Evard inaugure une série de billets qui seront régulièrement mis en ligne.
Jean-Luc Evard dans la Zone :

Géographie mentale de la Shoah
.
Leçon d'après ténèbres.
Spengler l'infréquenté.
Notes sur ses ouvrages :
Ernst Jünger, Autorité et domination.
Signes et insignes de la catastrophe.
Le Grand Mamamouchi est de retour, et nous saurons nous en réjouir. Il y a de nouveau une question turque en Europe, et la Grande Porte, naguère son homme malade, s’apprête à lui rendre la politesse grinçante de la formule éculée. Car le malade, aujourd’hui, c’est nous et il ne se dissimule la gravité de son état qu’en se flattant qu’Ankara, si pressée de rejoindre les statistiques et les bureaux de Bruxelles et de Strasbourg, rehausse ainsi l’idée européenne. Or, tout comme les Turcs, nous le malade incurable de nos propres idéaux nous avons tout à gagner à ce que jamais la Turquie ne rallie la non réparable épave qu’est devenue la Communauté Européenne aux douze étoiles mariales. Nous avons tout à y gagner, la Turquie aussi – et,…

Retour à La Une de Logo Paperblog

LES COMMENTAIRES (1)

Par Antigone
posté le 09 octobre à 15:00
Signaler un abus

De quelle Turquie parlons nous? Celle de la tolérance religieuse-infinie!- en même temps que de violence politique? Celle des avancées de la laïcité, de l'alphabet consensuel, des droits des femmes, en d'incroyables heures et lieux? Celle de la frilosité de repli ces années dernières? Celle de cette belle douceur de vivre qu'ils offrent à leurs invités, si rare en ces temps? J'ai bien lu votre blog. Mais y dire ce qu'exactement nous avons à y gagner? Les "douze étoiles mariales"... Bien. Ce n'est sans doute pas parceque nous sommes, nous européesns, quelquechose comme une épave qu'ils ont conquis leur droit de cité à l'intérieur de cette communauté là. Mais me semble-t-il plus parce qu'ils n'ont jamais, peu ou prou, cessé d'être ce qu'ils sont . Une drôle d'histoire, quoi! Vous donnerez suite si vous le voulez bien. M'est avis que vous ne donnez pas beaucoup. Antigone Ardu en ces jours...

A propos de l’auteur


Juan Asensio 35489 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines