Magazine Culture

Des écrivains humiliés et une Héloïse furieuse: comment Gilles Cohen Solal essaie de se faire oublier (en prenant la parole!)

Par Lise Marie Jaillant

Comment l'éditeur Gilles Cohen Solal traite ses auteurs
Uploaded by wrath666 - Watch feature films and entire TV shows.

Ah, je me suis bien marrée en lisant le nouveau post d'Elisabeth "des étoiles plein les mirettes"! Elle donne la parole à Gilles Cohen Solal, parce que le pauvre ne l'a pas eu assez dans l'émission Strip Tease (88h de rush, quand même!). Bizarrement, personne n'a été interroger les deux auteurs que Cohen Solal a humilié publiquement dans l'émission.

Je vous laisse juger par vous même: Richard Andrieux, traité comme un dépressif incapable de vendre un livre; Eric Genetet accusé d'avoir deux neurones et de transformer l'appartement d'auteurs en "lupanar" (sans que sa femme le sache!).

Logiquement, ces deux auteurs ont claqué la porte de leur éditeur. Comme l'avoue GSC, la queue entre les jambes: "je regrette non seulement ce que je dis et montre mais surtout de m'être prêté à ce jeu ridicule sans l'assentiment d'Héloïse et cela depuis le premier jour ! J'ai donc perdu, deux auteurs, deux amis et un peu de crédibilité... Très cher payé pour une connerie !"

Ni Elisabeth Robert, ni Mandor, ni toute la clique qui faillotte auprès d'Eho n'a eu un mot de soutien pour Richard Andrieux et Eric Genetet. Eh bien, je vais donc remplir ce rôle.

Certes, ni Andrieux, ni Genetet n'ont pas les chiffres de ventes de Tatiana de Rosnay ou pépé d'Ormesson: 335 exemplaires vendus pour "L'homme sans lumière" d'Andrieux depuis janvier 2009; 391 pour "Le fiancé de la lune" de Genetet depuis Août 2008 (Source Edistat).

Mais ce n'est pas parce qu'un auteur ne vend pas qu'il doit accepter les humiliations de son éditeur. Tout comme ce n'est pas normal que les wannabes soient traités comme de la m**** par ces mêmes éditeurs.

Je tiens donc à exprimer mon plus grand soutien à Richard Andrieux et Eric Genetet, écrivains victimes du "milieu hostile de l'édition" (et qui sont aujourd'hui sans éditeur).

P.S. Gilles Cohen Solal n'interviendra plus sur le blog d'Eho: on sent vraiment qu'Héloïse était furieuse...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (2)

Par Alain
posté le 19 septembre à 15:15
Signaler un abus

ouai enfin les chiffres edistat ne sont pas exact ! ce sont juste les chiffres en librairies, mais il fuat rajouter les ventes sur internet, directement chez l'editeur et les libraires. Il faut multiplier par deux, voire 3 ces chiffres. Attention aux infos que vous donnez. Donc pour M. Andrieux, si on multiplie par trois, c'est plutot pas mal...

Par Claude
posté le 19 septembre à 15:09
Signaler un abus

Mme Jaillant, arretez votre cirque ! qund on met à disposition un appartement à des auteurs en plein centre de Paris qui vaut une fortune et que les auteurs l'utilise à d'autres fins, tout chef d'entreprise se demanderait si l'investissement en vaut la peine ! car il s'agit de business avant toute chose. On peut comprendre que M. SOlal soit légèrement énervé. D'autre part la télé joue beaucoup sur le côté polémiste qui fait sa réputation. Ne soyez pas naive comme ça... je suis un simple lecteur et n'ait aucun intéret dans cette histoire, mais suis chef d'entreprise. Ensuite, que les auteurs, susceptibles aient claqués la porte est un autre n'importe quoi ce qui montre bien leur irresponsabilité et imbécilité. Dans le monde des affaires on va la ou on a son intéret. Après que M. SOlal ait un franc parler, c'est une chose avec laquelle les auteurs doivent jouer ou se taire. S'ils en tirent des bénéfices... alors il vaut mieux se taire.

A propos de l’auteur


Lise Marie Jaillant 301 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines