Magazine Autres sports

Portrait : Aaron Rodgers, quarterback des Green Bay Packers

Publié le 01 septembre 2009 par Arnaud Remy
AP Photo/Tony Gutierrez

AP Photo/Tony Gutierrez

Les Green Bay Packers ont-il trouvé le véritable successeur de Brett Favre en la personne de Aaron Rodgers ? Peut-être bien si l’on s’attarde en peu sur ce joueur assez exceptionnel à son poste. Aaron Rodgers a été sélectionné lors de la draft 2005 en 24e position du premier tour, ce qui le plaça comme second quarterback de la draft. Ce positionnement ne fut pas étonnant au regard de ses statistiques universitaires au sein des California Golden Bears : 5469 yards à la passe, 63,8 en pourcentage de complétion, 43 touchdowns et 13 interceptions. Ces statistiques impressionnantes furent aussi accompagnées de différentes distinctions et honneurs tels que la mention honorable dans le classement All-American du magazine Sports Illustrated.

De 2005 à 2008, Rodgers vit sa titularisation en tant que quarterback des Green Bay Packers successivement retardée en raison de la saga « Brett Favre, retraite ou retour »… Selon certains, c’est d’ailleurs à partir du moment où Ted Thompson, le manager des Packers, décida de faire confiance à Rodgers que Brett Favre a commencé à nourrir une frustration de plus en plus importante vis-à-vis du club. Quoi qu’il en soit, ce n’est seulement que lors de la saison dernière qu’Aaron Rodgers devint le quarterback titulaire des Packers. Et cette première saison en tant que titulaire fut un franc succès :

  • 4038 yards à la passe (4e rang de la NFL)
  • 341 passes complétées (7e rang de la NFL) pour 536 tentées (6e rang de la NFL) soit 63,6% de réussite (10e rang de la NFL)
  • 48 passes à plus de 20 yards (5e rang de la NFL)
  • 16 passes à plus de 40 yards (1er rang de la NFL)
  • 28 touchdowns à la passe (4e rang de la NFL)
  • 13 interceptions (8e rang de la NFL)
  • Un rating de 93,8 (6e rang de NFL)

Seul point noir de cette saison, Aaron Rodgers fut incapable de gagner un match serré en dépit de sept opportunités. Cela explique peut-être en partie pourquoi son équipe a fini 3e de sa division avec 6 victoires pour 10 défaites. Ce phénomène peut sans doute être mis en partie sur le compte de l’inexpérience.

Quoi qu’il en soit, les trois premiers matchs de pré-saison semblent confirmer le potentiel de Rodgers même si il convient toujours de relativiser les données que ces matchs fournissent :

  • 458 yards (3e rang de la NFL)
  • 27 passes complétées (12e rang de la NFL) pour 38 tentées (22e rang NFL) soit 71,1% de réussite (21e rang NFL)
  • 7 passes à plus de 20 yards (2e rang NFL)
  • 3 passes à plus de 40 yards (1er rang NFL)
  • 6 touchdowns à la passe (1er rang NFL)
  • 0 interceptions
  • Un rating de 151,1 (1er rang NFL)

A ces statistiques à faire rêver plus d’un coach s’ajoute le fait que ce quarterback, qui commence seulement sa seconde saison en tant que titulaire, affiche un calme assez déroutant vis-à-vis des défenseurs adverses. Surtout, il semble que ces belles performances aient un impact direct sur la productivité offensive des Packers puisque seulement 8 punts ont été enregistrés en cette pré-saison (31e rang NFL), que 92 points ont été marqués en attaque (2e rang NFL) et que la franchise affiche une moyenne de 22,7 first downs par matchs (4e rang NFL). En outre, il a la double chance d’avoir été formé par un des meilleurs quarterback de l’histoire, Brett Favre, et de posséder une très bonne brochette de receveurs : Greg Jennings, Donald Driver, James Jones et le tight end Donald Lee.

En résumé, Aaron Rodgers semble faire l’unanimité au sein des spécialistes de la franchise du Wisconsin. Toutefois, il convient de rester prudent car les jeunes titulaires demeurent des valeurs volatiles sur lesquels il est bien difficile d’engager un pronostic à long terme.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Arnaud Remy 49 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines