Magazine Autres sports

Les forces en présence : NFC Ouest.

Publié le 08 septembre 2009 par Arnaud Remy

La NFC Ouest est probablement une des divisions les plus faibles de la NFL. Et ce malgré la présence des Cardinals de l’Arizona, finaliste du dernier Superbowl. Suite du dossier Les forces en présence avec cette équipe, les Rams, les 49ers et les Seahawks.

ARIZONA CARDINALS

La présaison 2009 a été complétement à l’opposé de la saison dernière. 4 défaites en 4 matchs pour les finalistes surprises du Superbowl 43. Il est vrai que les coéquipiers de Larry Fitzgerald ont rencontré deux poids lourds de la ligue, Pittsburgh et San Diego, mais Green Bay et surtout Denver semblaient être à leur portée. Qu’importe, l’essentiel pour une équipe est de réussir la saison régulière.

Larry Fitzgerald, ici au Pro Bowl, devra encore s'employer à 100% pour aller, avec Kurt Warner et cie, en finale NFC.

Larry Fitzgerald, ici au Pro Bowl, devra encore s'employer à 100% pour aller, avec Kurt Warner et cie, en finale NFC.

Les Cardinals disposent pour cela d’un bel effectif et surtout du meilleur Wide-Receiver de l’an dernier en la personne de Larry Fitzgerald. Et c’est là l’un de leurs principaux atouts car ce qui fait le plus frémire les adversaires de cette équipe, c’est l’attaque. Kurt Warner, deux fois MVP de la NFL, Larry Fitzgerald donc, mais aussi Anquan Boldin, Wide-Receiver aux 11 touchdowns et 1000 yards en 2008. Véritable machine à marquer, cette franchise est sans doute l’une des toutes meilleures, si ce n’est la meilleure, attaque de la NFL. Ce qui a permis de compenser les faiblesses de la défense. Cette dernière devrait d’ailleurs avoir un nouveau visage en 2009. L’ancien coordinateur défensif, Clancy Pedergast, ayant été remercié, Bill Davies, son remplacant, se doit de faire mieux. De plus, cette équipe dispose de quelques bons éléments défensifs, comme le puissant safety Adrian Wilson , le lineback Karlos Dansby et le Defensive Tackle Darnell Dockett. Du côté de la draft 2009, les Cardinals ont encore une fois décidé d’améliorer le jeu à la course, en choisissant un autre running-back, Beannie Wells. Ce dernier vient donc rejoindre Tim Hightower, autre choix du premier tour en 2008 et également RB. Mais conciante de ses faiblesses, la franchise a aussi choisi un safety, Rashad Johnson et un bon Defensive End en la personne de Cody Brown.

Le plus important pour cette équipe sera donc d’assurer un niveau similaire en attaque à celui de 2008 tout en musclant un peu plus la défense. Ainsi la franchise de Phoenix pourra espèrer faire mieux sur le bilan de la saison régulière qui s’était soldée par 9 victoires contre 7 défaites, néanmoins suffisant pour remporter la NFC Ouest.

SAN FRANCISCO 49ERS

La franchise californienne a fini la saison 2008 avec le bilan inverse. 7 victoires contre 9 défaites. Mais cette saison, on peut espèrer plus de cette équipe, qui peu à peu prend forme et s’adapte au style de son coach, Mike Singletary, ancien très grand linebacker de la ligue.

fgore

Frank Gore devrait augmenter son nombre de portées en 2009 et si possible, réduire le nombre de plaquages également.

Ce dernier avait pris les rênes des 49ers en milieu de saison pour finir sur un honorable bilan de 5 matchs remportés et 4 perdus. En outre, San Francisco a gagné 5 de ses 7 derniers matchs dont 3 lors de la présaison. Cette dernière est d’ailleurs encourageante pour ses fans même si les équipes affrontées ne figurent pas parmi les plus fortes. A part San Diego, qui a défait les 49ers sur le score de 26 à 7 lors du dernier match de la présaison.

Le point fort de cette équipe réside bien évidemment dans sa défense, menée par le fantastique LB Patrick Willis, sélectionné au Pro Bowl. Le numéro 52 de San Francisco n’est pas le seul défenseur de qualité, ce dernier a à ses côtés Dre Bly, une belle recrue de l’intersaison qui évoluera au poste de Cornerback gauche. Mais les 49ers ont aussi du changer de coordinateur offensif, pour la 7e fois en 7 saisons ! Jimmy Raye, nouvelle figure du staff, se devra donc d’aider Frank Gore, Running-Back, a passer entre les tacles de ses adversaires et aussi à mieux encaisser les chocs reçus. Ce dernier a un très grand potentiel et peut rapidement s’affirmer comme un des meilleurs coureurs de la NFC, derrière l’indétrônable Adrian Peterson.

La clé de cette saison réside donc dans l’aptitude de cette franchise à continuer sur la bonne lancée entamée l’an dernier. Les tactiques de Singletary commencent à payer et le renouveau est peut-être en marche à San Francisco. Mais cette année 2009 pourrait s’annoncer sous de meilleurs hospices si le Wide-Receiver, au caractère de diva, Michael Crabtree venait à signer un contrat avec les 49ers.

SEATLLE SEAHAWKS

Du côté de la NFC Ouest, les Seahawks sont la bonne surprise de la présaison 2009. Avec un bilan sans accroche et surtout sans défaite, l’équipe de Seattle peut entamer le début de saison sereinement et espèrer faire mieux, beaucoup mieux qu’en 2008.

Matt Hasselbeck sera l'une des clés de cette équipe en 2009.

Matt Hasselbeck sera l'une des clés de cette équipe en 2009.

Il faut dire que la tache ne s’annonce pas comme étant trop difficile. L’an dernier cette franchise fut classée 3e de la division malgré un résultat de 4 victoires contre 12 défaites. Heureusement que les Rams de Saint-Louis sont présents pour faire pire. Néanmoins il faut relativiser ce bilan catastrophique à cause des très nombreuses blessures dont les Seahawks ont fait l’objet. Dont celle de leur Quarterback Matt Hasselbeck. Cette fois-ci, avec un nouveau head coach à leur tête, Jim Mora, Seattle pourrait bien faire de belles choses en 2009. Outre le retour de blessure de nombre de joueurs, les Seahawks ont aussi et surtout recruté l’ancien Wide-Receiver des Bengals de Cincinnati, T.J. Houshmandzadeh. Un receveur de premier choix donc pour Hasselbeck. Ce qui lui permettrait également de redevenir l’un des meilleurs QBs de la NFC. De plus, la draft 2009 s’est portée sous le signe de la défense pour la franchise de Paul Allen avec les recrutements de Aaron Curry, choix n°4 au total, de Cory Redding et du cornerback Ken Lucas. Ces choix devraient logiquement permettre à cette équipe d’être moins perméable sur les phases défensives.

Les fans des Seahawks peuvent attendre beaucoup de leur équipe cette saison. Surtout si la ligne offensive permet une protection efficace pour que les talents de Hasselbeck et Houshmandzadeh, entre autres, puissent entièrement s’exprimer.

SAINT-LOUIS RAMS

Avec 5 matchs gagnés en deux saisons, les Rams sont bel et bien l’une des pires équipes actuelles de la NFL. Cette franchise, qui vivrait ses dernières heures à Saint-Louis, avant un possible retour à Los Angeles, est en pleine reconstruction et cela va prendre du temps.

Steven Jackson, le franchise player des Rams saura-t-il atteindre le niveau de Marshall Faulk au cours de cette saison ?

Steven Jackson, le franchise player des Rams saura-t-il atteindre le niveau de Marshall Faulk au cours de cette saison ?

Steve Spagnuolo a donc un immense travail devant lui pour essayer de tirer rapidement quelque chose de cette équipe. Après avoir fait du très bon travail sur l’équipe défensive des Giants, ce dernier pourrait bien réussir à rebâtir un solide projet pour les Rams. Pourtant les derniers éléments qui ont gagné le superbowl en 1999 sont définitevement partis. Steve Spagnuolo va donc tenter de reconstruire cette équipe et dispose pour cela de bons joueurs. Outre, Steven Jackson, RB et star de l’équipe, figurent dans l’effectif Marc Bulger, Quarterback, le Defensive End Chris Long et le Linebacker Laurinaitis. Même si ces deux derniers sont très jeunes, le premier fut drafté 2008 et le second est un rookie, leurs aptitudes à défendre sont toutefois très bonnes et encourageantes pour la défense des Rams. Il faudra en tout cas pour cette franchise marquer plus de touchdowns lors de cette saison. Saint-Louis peine en effet à trouver la End Zone mais cela pourrait bien changer dans les prochains temps, surtout si Steven Jackson reste en pleine forme tout au long de l’année.

L’ampleur du travail à faire pour la franchise du Missouri est donc très grande mais avec de la patience et de l’acharnement, les Rams peuvent sortir du gouffre dans lequel ils sont plongés depuis 2 ans. Spagnuolo et ses hommes en ont les moyens.

Prevision NFC Ouest :

1. ARIZONA CARDINALS

2. SEATTLE SEAHAWKS

3. SAN FRANCISCO 49ERS

4. SAINT-LOUIS RAMS


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Arnaud Remy 49 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines