Magazine Cinéma

Mary et Max, la critique

Publié le 01 octobre 2009 par Fredp @FredMyscreens

mary&max thumb

Un film d’animation bien atypique est arrivé dans les salles cette semaine : Mary et Max. Entre poésie et dépression, un bien joli film.

Mary et Max affiche
Attention, je vous préviens tout de suite, ce film d’animation n’est pas à mettre entre toutes les mains. En effet, l’australien Adam Elliot ne nous raconte pas un conte de fée, loin de là. Quand le film commence, le narrateur (Barry Humphries) nous présente Mary, petite australienne de 8 ans qui ne sort pas beaucoup de chez elle et dont les parents sont des calamités. Un jour elle entre en contact par courrier avec Max, quarantenaire touché par le syndrome d’Asperger (une forme d’autisme) qui n’a pas non plus d’amis. Entre ces deux personnages attachant va naitre une grand amitié par correspondance, chacun permettant à l’autre de s’épanouir un peu.

Ce sont Philip Seymour Hoffman et Toni Colette qui prêtent leurs voix à ces deux personnages profondéments attachants. Si bien que dès qu’un malheur arrive (et ça arrive souvent), on ressent une profonde empathie pour eux. Et la qualité de l’animation renforce bien ce sentiment.

max mirror
Il faut bien sûr féliciter le réalisateur Adam Elliot pour le travail réalisé. C’est en effet lui qui écrit, qui réalise et qui s’occupe du design de tous les éléments du film. Et de ce côté, c’est très réussi. L’histoire est très touchante, ses pointes d’humour cynique très bien vues, le design des personnages inédit et mignon. Toutefois, le récit est tout de même profondément déprimant et les teintes de couleur choisies (en grande partie noir et blanc avec des touches de couleur) ne réchauffent pas vraiment l’atmosphère. On a vraiment parfois l’impression que tous les malheurs du monde tombent sur les héros.

Au final, le film est une réussite, un petit bijou d’animation (on est vraiment gâtés cette année du côté de l’animation) à la poésie renversante malgré la dépression qui nous atteint à la sortie de la salle.


Plus d’infos sur ce film


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • MARY ET MAX de Adam ELLIOT

    MARY Adam ELLIOT

    De Adam Elliot Voix Version Française Denis Podalydès Jean-Claude Grumberg Voix Version Originale Toni Collette Philip Seymour Hoffman Eric Bana Plus d'infos su... Lire la suite

    Par  Gerry14
    ANIMATION, CINÉMA, CULTURE
  • Mary et Max, les voix de trop

    Mary Max, voix trop

    Quelques mois après Le sens de la vie pour 9.99$, l’Australie nous offre un nouveau film d’animation en pâte à modeler. Un film précédé d’un bouche-à-oreille... Lire la suite

    Par  Tred
    CINÉMA, CULTURE
  • Mary and Max - Un film australien de Adam Elliot

    Mary film australien Adam Elliot

    Mary and MaxUn film australien de Adam Elliot Avec Denis Podalydès, Jean-Claude Grumberg, Toni Collette, Philip Seymour Hoffman, Eric Bana ... Lire la suite

    Par  Kilucru
    CINÉMA, CULTURE
  • Mary et Max.

    Mary Max.

    L'histoireSur plus de vingt ans et d'un continent à l'autre, Mary et Max raconte l'histoire d'une relation épistolaire entre deux personnes très différentes :... Lire la suite

    Par  Ffred
    CINÉMA, CULTURE
  • Critique : Mary et Max

    Critique Mary

    Pour faire Mary et Max, prenez tout ce qu’il y a de moins sexy dans le cinéma : du stop motion mal animé, un récit épistolaire racontée en voix off, des gens... Lire la suite

    Par  Rom_j
    CINÉMA, CULTURE
  • "Mary et Max"

    "Mary Max"

    Les films d’animation sont de plus en plus nombreux à arriver sur nos écrans. Et pour retenir notre attention il faut que l’œuvre soit originale à plus d’un... Lire la suite

    Par  Loulouti
    CINÉMA, CULTURE
  • Mary et Max, un bijou d'animation indépendante

    Mary Max, bijou d'animation indépendante

    Pas besoin de s'appeler Pixar pour réaliser de beaux films d'animation! Lire la suite

    Par  Olivier Walmacq
    ANIMATION, CINÉMA, CULTURE

A propos de l’auteur


Fredp 8635 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines