Magazine Expos & Musées

Micheline Reboulleau, au Smart

Publié le 06 janvier 2010 par Doudonleblog

ReboulleauReboulleau2Jusqu’au 22 février, au Smart, rue Claus Sluter, Dijon, sont accrochées des toiles de Micheline Reboulleau. Allez donc prendre un verre ou une petite formule ardoise à 20 €, le soir, (je ne reçois aucune royalties pour cette pub, je vous jure!) et vous allez apprécier le coup de pinceau de notre célèbre aquarelliste, dans le cadre chaleureux (et musical) de ce bar-restaurant…Les éclairages des tableaux sont efficaces.

De son geste rapide mais tellement sûr (oui, elle a le geste musical!), Micheline a croqué des musiciens et artistes de scènes. C’est le thème choisi pour cette expo (Bien que Micheline ait beaucoup d’autres sujets dans ses cartons!)

Raymond  Devos, le Mime Marceau, Archie Shepp (saxo), Evelyne Peudon (violoncelle)… sont saisis sur le vif, dans l’action et la création. Les tons de ces gouaches ou pastels s’harmonisent étonnament avec l’environnement (murs de pierres apparentes, mobilier ou murs peints de couleurs chaudes). Quelques lignes et quelques touches de pigments suffisent à décrire un personnage habité par son art. Economie des moyens. Force de la sensation. Le magicien, le clown, le mime, l’instrumentiste, la chanteuse… vibrent dans l’instant et pour l’éternité.

Cliquer sur les photos (en deux fois) pour les agrandir


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (1)

Par Michèle
posté le 19 avril à 13:47
Signaler un abus

Bonjour, j'ai mis votre lien sur mon site , et utilisé votre photo prise au smart j'espère que cela ne vous dérange pas j'ai l'accord de Micheline pour parler d'elle mais je prefere vous dire ! Nous nous sommes rencontrés lors du vernissage de CATHERINE Scellier . Au plaisir Michèle

A propos de l’auteur


Doudonleblog 573 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine