Magazine Cinéma

Une sortie sous les sifflets…

Publié le 10 janvier 2010 par Boustoune

Armand est un type timide et trop gentil. Du genre à se laisser marcher sur les pieds sans rien dire, de payer quand l’agent du fisc qui l’a redressé à tort lui propose de classer le dossier contre un petit pot-de-vin, ou de laisser faire son voisin restaurateur quand il étend sa terrasse jusqu’à la devanture de sa boutique…
Un jour, il apprend que le petit restaurant où il a pris l’habitude de déjeuner menace de fermer ses portes. Ses propriétaires, un charmant jeune couple, subit depuis quelques temps les pressions psychologiques et physiques de plus en plus menaçantes d’un duo de gangsters, qui cherchent à leur faire vendre l’affaire à Jean-Patrick Zapetti, un gros bonnet local prêt à tout pour construire un gigantesque complexe hôtelier dans le secteur. A bout de nerfs, les deux restaurateurs sont prêts à céder. Révolté, Armand voit rouge… C’est décidé, il va sortir de sa coquille et se battre contre cette bande de truands sans scrupules. Mais, pour être plus crédible, il s’invente un frère jumeau au caractère radicalement opposé au sien, dur à cuire, doté d’un impitoyable sens de la répartie et peu prompt à se laisser intimider…

le siffleur - 2

Le procédé n’a rien de novateur au cinéma. On se rappelle de Raphaël le tatoué de Christian-Jaque, avec un Fernandel en grande forme, ou du Jumeau d’Yves Robert, avec Pierre Richard. Pas novateur, donc, mais généralement efficace et propice à de belles comédies.
On attendait donc le meilleur pour Le siffleur, adaptation par Philippe Lefebvre du roman de Laurent Chalumeau, « Maurice le siffleur » (*). D’autant que le rôle-titre était du sur-mesure pour François Berléand, jouant à la fois sur son air de gros nounours tranquille et son côté sanguin explosif. Et que les seconds rôles, comme dans les films d’Audiard – référence avouée du film – ont été particulièrement soignés, et confiés à de bons acteurs. Fred Testot et Sami Bouajila sont assez irrésistibles en truands idiots, Thierry Lhermitte s’amuse à jouer les parrains de pacotille, Virginie Efira incarne avec conviction une bimbo blonde faussement ingénue et Constance Dollé est plutôt émouvante en victime des vilains gangsters…

le siffleur - 3

Au début, cela fonctionne donc plutôt bien. Même si la mise en scène manque cruellement de relief et que le scénario ne brille pas toujours par sa finesse, on s’amuse de voir Berléand/Maurice le Siffleur semer la zizanie chez les truands, leur pourrissant la vie et leur balançant des vannes « façon puzzle » ainsi que cette belle galerie de portraits – petits escrocs, tontons flingueurs et mafieux russes…

Et puis patatras ! A la moitié du film environ, alors qu’on s’attendait à un crescendo burlesque, le rythme s’essouffle, les répliques perdent de leur piquant, le film s’enlise dans des situations redondantes et insuffisamment drôles, jusqu’à un dénouement vite expédié et complètement bâclé…

Dommage, il y avait vraiment moyen de tirer quelque chose de valable de ce Siffleur, en l’agrémentant de quelques répliques cinglantes, de quelques gags supplémentaires et d’un peu plus de folie et d’audace. Il faudra se contenter d’une moitié de film distrayante, qui tient surtout par l’abattage des acteurs. Eux semblent s’être amusés follement. Le spectateur, lui, ne pourra hélas pas en dire autant à l’issue de la projection…

(*) : “Maurice le siffleur” de Laurent Chalumeau – éd. Points

_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Le siffleur
Le Siffleur
Le siffleur

Réalisateur : Philippe Lefebvre
Avec : François Berléand, Virginie Efira, Sami Bouajila, Thierry Lhermitte, Fred Testot, Sacha Bourdo 
Origine : France
Genre : Polar parodique façon Audiard
Durée : 1h27
Date de sortie France : 06/01/2010

Note pour ce film : ˜˜contrepoint critique chez : Studio-Ciné Live

_________________________________________________________________________________________________________________________________________


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Boustoune 2984 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte