Magazine Culture

Nick Hornby: toujours au top !

Par Lise Marie Jaillant

Hornby_Juliet Naked Juliet, Naked, le dernier roman de Nick Hornby est loin d’être une déception. Allez, je vais être sympa, et lui accorder un 4 / 5. Et pourtant, ce n’était pas gagné:

  • En septembre dernier, je lis ce billet de Le Reilly, qui parle de sa déception après la lecture de “Juliet, Naked”. Selon lui, Hornby n’a plus l’humour délirant de l’époque de “Haute Fidélité”. Accablé d’honneurs, Hornby en serait réduit à combler le vide. “Trop de pages sont dévolues à des scènes ou des personnages qui n’en mériteraient pas tant”, selon Le Reilly.
  • Sur ce, on m’offre “Juliet, Naked” pour mon anniversaire. La couverture est jolie, certes, mais j’ai déjà trop de bouquins en attente. Au bout d’un mois, je jette un coup d’oeil au résumé. Il est question d’un type obsédé par Tucker Crowe, un chanteur qui a arrêté de chanter. Sa girlfriend Annie n’en peut plus, leur couple bat de l’aile. Jusqu’au jour où Annie reçoit un email du fameux Tucker Crowe…
  • Il y a une semaine, je me décide enfin à lire “Juliet, Naked”. Il y a des passages franchement poilants: j’adore la description de Duncan en “fan de” (très) attardé. Disons qu’un de mes proches ressemble comme deux gouttes d’eau à ce personnage!

“Juliet, Naked” n’est peut-être pas le meilleur Nick Hornby, Mais c’est un roman parfois hilarant, qui se laisse lire ultra facilement. La traduction française n’est pas encore sortie, mais ça ne devrait pas tarder. En attendant, vous pouvez vous rabattre sur le meilleur de Nick Hornby en poche: Haute fidélité et A propos d'un gamin (“About a Boy”).


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lise Marie Jaillant 301 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines