Magazine Info Locale

Fermeture de la maison d'arrêt : appel à documents et témoignages

Publié le 30 mars 2010 par Havrais

Plus que quelques jours avant que la nouvelle maison d'arrêt du Havre reçoive ses premiers détenus.

maison d'arret du havre.JPG
Le directeur du département de l'Histoire de l'Université de Rouen, Jean-Claude Vimont, s'intéresse à l'histoire de la maison d'arrêt du Havre. Si vous détenez d'anciens documents, tels une carte postale, une photographie ou tout autre document relatif au passé de la prison, n'hésitez pas à le contacter.

Le Portail Internet Criminocorpus explique cette recherche en indiquant qu'il est "urgent de réunir au plus vite toute documentation susceptible d’enrichir notre connaissance d’une prison qui par certains aspects présente de nombreux intérêts du point de vue du patrimoine carcéral. La prison du Havre appartient à cette génération d’établissements construits sous le Second Empire (comme Bonne Nouvelle à Rouen, comme la Santé à Paris) après la circulaire Persigny de 1853 qui autorisa les départements à s’affranchir des prescriptions architecturales cellulaires antérieures. C’est en 1854 que le conseil général de Seine-Inférieure évoqua la construction d’une nouvelle prison pour se substituer au couvent des Ursulines, un établissement trop petit, malsain et où les détenus de différentes catégories étaient confondus (notamment les marins). En 1855, un terrain est choisi de 8903 m².

La construction débute en 1857. Elle dure trois années. les détenus y sont transférés le 11 décembre 1860. C’est une prison “par quartiers” distincts et non une prison cellulaire. Plus tard des projets tenteront de se conformer à la loi sur le cellulaire de 1875. C’est en 1942, à l’époque du garde des Sceaux Joseph Barthélémy, que sera aménagée un aile cellulaire.


Nous ne disposons que de rares travaux sur la maison d’arrêt du Havre, notamment la maîtrise de Christelle Helbig ( Université de Rouen 1999). Des syndicalistes ont été incarcérés au début du XXe siècle dans cette prison ( il existe des cartes postales)."

Pour joindre Jean-Claude Vimont : son adresse mail.

En savoir plus : le Portail Criminocorpus.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Havrais 23710 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine