Magazine Cinéma

Critique cinéma: Fatal (Bazooka)

Publié le 04 juin 2010 par Nivrae @nivrae

Critique cinéma: Fatal (Bazooka)

Hier j’ai été voir Fatal en avant première au Gaumont Marignan, je connaissais un peu les « Fatal Bazooka » à travers l’album qui était sortit en 2007 (Fous ta cagoule….) mais aussi au début du personnage, à l’époque du Morning Live.
Michaël Youn a décidé de porter son personnage « Fatal » à l’écran et de prendre la triple casquette de scénariste, acteur et réalisateur.
Connaissant un peu l’homme, son morning live, ses dérapages, ses balades à poils, ses précédents films, j’y suis allée avec l’impression que j’allais voir un film lourd, énervant, pas drôle, où je me lamenterais. Mais le résultat est moins dramatique que prévu, sans pour autant être bien.

Synopsis: Fatal est « number one », il gagne tout avec sa musique, ses produits dérivés,  et ça lui monte un peu au cerveau. Un jour, un nouveau chanteur fait son entrée sur le tapis rouge avec son éléctro-bio et va lui prendre sa place en lui rappelant ses vraies origines.

Critique cinéma: Fatal (Bazooka)

Le casting est un peu habituel, on retrouve Michaël Youn, Vincent Desagnat, Fabrice Eboué, Jerôme Lebanner. Et puis il y a Stephane Rousseau, Armelle, Isabelle Funaro (la femme de Youn à la vie et dans le film), Jean Benguigui, …

Alors l’histoire on la devine rapidement, Fatal est au sommet, Fatal va sombrer et Fatal va revenir encore plus fort. Le son est bon, une partie des chansons sont faites par Youn, et une partie de ces chansons pourraient faire un sacré carton en France… malheureusement.

Youn crève l’écran, on ne voit pas tellement les autres, l’histoire est vraiment centrée sur lui. Mais on peut remarque Eboué qui redonne est élan dans certains moment un peu plat. Desagnat ne sert à rien mais fonctionne bien en décors. Stephane Rousseau ne s’en sort pas trop mal, le rôle lui colle bien à la peau.

Critique cinéma: Fatal (Bazooka)

Le film est un gros tas de délire, rappelant un peu la vie de Michaël Youn (balade à poils lors de remise de prix….) mais avec une sorte de message, ou plusieurs messages mais on ne sait pas de qu’elle manière il faut les prendre.

Parmi tout ce qu’on peut reprocher au film il y a un truc qui est énervant, chaque scène est un sketch et parfois le raccord est pas terrible, on se retrouve avec un tas de sketch sans forcement de sens.

Fatal avait marché en musique et il marchera au cinéma, Youn fait un film commercial (il a pas fait HEC pour rien), qui fera rire certains, qui détendra d’autre.

Mais faut pas vous mentir, j’ai rit, et pas qu’une fois car malgré certains acteurs éteint, malgré la lourdeur de certains passages, la répétitivité de certains sketch, il y a de l’humour, la musique est sympa, la gestion du son est bonne c’est un film regardable si on met un peu son cerveau de coté… ça aurait pu être pire.

Ma note: 3/10

Public: Tout public, surtout ceux qui supportent Youn

Bande annonce:


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Nivrae 3273 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines