Magazine Société

Identitaires sans identité

Publié le 02 août 2010 par Amaury Watremez @AmauryWat

medium_2007-04-11T142244Z_01_NOOTR_RTRIDSP_3_OFRTP-FRANCE-PRESIDENTIELLE-SARKOZY-BANLIEUE-20070_1_.jpg

La photo ci-contre n'est pas là par hasard, elle montre que Sarkozy n'est finalement peut-être qu'un démagogue, ou un opportuniste quand ils prononcent des discours comme celui de ce week-end...

Finalement ce que l'on remarque sur le Net, et ailleurs, c'est que les z-identitaires, que ceux-ci soient « souchiens » ou pas, n'ont pas d'identité réelle. Les z-identitaires du FN ou d'ailleurs (il n'y en a pas qu'au FN) n'ont de la France qu'une idée floue et caricaturale, réduite à deux ou trois clichés, car ils ne connaissent rien à la culture de leur pays et ne veulent surtout pas la connaître, pour la plupart, ils sont nombreux à le dire, la décadence française commence à la Renaissance, quand la culture a été de plus en plus mise au centre de l'agora (ouah le mot savant !). Ils ne savent d'ailleurs pas grand-chose de l'Ancien Régime, ils ont de cette période une idée d'ailleurs de gôche, le Grand siècle c'est le siècle de la misère, La Fontaine est un gôchiste (évéridique, lu sur un site "identitaire"), etc...

Ils ont de la France une idée racialiste, la France sont des blancs, points, pas forcément catholiques car beaucoup sont a-religieux ou anti-religieux. Et ils rêvent d'Amérique, qui reste le modèle indépassable à leurs yeux, du point de vue de l'immigration, du travail, et j'en passe. Ils sont tout aussi masochistes que les angélistes pour qui se réclamer d'une identité et de valeurs françaises, dont un certain art de vivre, le mélange des couches sociales, c'est en soi être un odieux fachîste ou au mieux un franchouillard indécrottable.

Beaucoup se scandalisent ou se réjouissent du discours de Sarko sur la nationalité (ce n'est rien d'autres qu'un discours électoral en prévision de 2012, et le pire c'est que ça va peut-être encore marcher !).

Mais il est trop tard.

Le problème ce sont ces conflits importés en France, du conflit israélo-palestinien aux conflits inter-ethniques, le tout entretenus par beaucoup d'idiots utiles en France. J'en ai un peu marre des intégristes qui brâment à chaque fois qu'on veut les empêcher de pratiquer une coutume barbare ou débile que c'est une attaque contre la liberté d'expression ou de penser.

Le problème c’est que ces "français d’origine étrangère", terme pudique pour ne pas dire ceux qui sont musulmans, ne se sentent pas français une seconde pour une grande partie, la faute à leur victimisation, à la dégradation de l’Éducation nationale, des institutions en général, à l’angélisme mais aussi au discours pseudo-répressif.

Sans oublier le racisme ordinaire, celui des petits mâles blancs et des ministres en goguette en Auvergne.

Il est trop tard car la plupart des gamins des quartiers croient trouver une identité en allant vers les extrêmes religieux. Ils ont déjà de la société une conception totalitaire, très dure.

Les uns parlent de les renvoyer « chez eux » mais les pays d’où leurs parents et grand parents viennent ce n’est pas plus « chez eux » que la France, le problème est qu’ils n’ont pas de réelle identité car personne en France n’a songé à leur transmettre des valeurs.

Les renvoyer mène à la guerre civile, et une guerre civile qui dure, on veut quoi, les soldats dans les banlieues ? Une situation israélo-palestinienne ?

Etre français implique de tout prendre, tout choisir, les évènements glorieux comme les moins glorieux, la beauté de son art et de sa littérature, ses produits, son histoire. On n'est pas à moitié français, seulement pour ce que l'on choisit.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Amaury Watremez 23220 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine